Vous êtes un industriel pollueur ? Vous en avez marre d’être accusé par ces extrémistes radicaux qui mangent bio de transformer la planète en poubelle ? Ce petit guide peut vous être utile.


Imaginez 7 millions de tonnes de plastiques baignant dans les océans. Accumulées par les courants, elles se concentrent dans des zones spécifiques. Dégradés en micro-particules par le soleil, les déchets sont confondus avec le plancton. Les animaux marins n’ayant pas de spectromètre de masse en permanence avec eux en consomme et meurent. Tout le monde le sait, les seuls qui peuvent se nourrir de plastique sont vos actionnaires. Ces vortex de déchets se situant dans les eaux internationales, aucun Etat ne s’en préoccupe réellement. L’opinion publique s’en émeut de plus en plus et certaines organisations écologistes accusent votre belle industrie de participer indirectement à la dégradation de la situation.

Une réputation entachée, c’est des pertes assurées. Alors, comment garder une bonne street-cred parmi vos consommateurs, et quelles solutions s’offrent à vous afin que vos clients continuent à consommer notre plastique la conscience tranquille ?

1. Le plastique biodégradable : loin d’être la panacée au niveau environnemental, le bioplastique permet néanmoins aux consommateurs d’utiliser vos produits en ayant la conscience tranquille. Son appellation ‘Bio’ cultive cette illusion. Une labellisation bidon ‘ecofriendly’ peut être utilisée.

2. S’associer à une ONG concernée par le continent de plastique : certaines organisations se sont fixées comme but le nettoyage des océans. The Ocean Cleanup, par exemple, veut utiliser les courants marins pour récupérer les déchets grâce à des bouées. Un partenariat avec ce type d’acteurs redorerait votre blason écologique. L’investissement est moindre mais les retombées en termes d’images sont énormes. Une campagne marketing bien orchestrée et votre prestige est sauvé.

3. Le recyclage : 7 millions de tonnes de plastique représentent une quantité certaine de matériaux pour le recyclage. Des études sont à l’œuvre afin de déterminer dans quelles mesures peut-on valoriser ces déchets. Dans un futur proche, il sera possible de récupérer ces déchets, les traiter et les vendre de nouveau. Génial non? Avec à la clé des marges non négligeables pour votre industrie.

4. Créer un lobby : C’est facile, créez le lobby international de l’industrie du Plastique qui regroupera tous les acteurs principaux de cette grande et magnifique matière qu’est le plastique. Unis par des liens forts, vos intérêts convergeront dans la dérégulation, l’ultra-libéralisme, l’amour des dividendes et surtout la défense du plastique.

Pour finir, ne rien faire, c’est le risque d’entacher votre réputation. Choisir la bonne opportunité au bon moment, c’est anticiper. Le continent de plastique est une terra incognita, à vous de la coloniser selon vos propres règles si vous ne voulez pas disparaître et finir recyclés à votre tour.

[Cyril Chatton]