kyle-gass-band-interview

Les fans des excellents Tenacious D peuvent se réjouir: Kyle Gass, la moitié du binôme, fait sa première escapade en solitaire, affranchi de son acolyte Jack Black. Son cocktail rock/pop/folk/metal survitaminé, assorti de paroles grivoises et de soli de flûte, laisse agréablement pantois. On en redemande!


 

 

Votre album est musicalement très varié. Il nous est difficile de deviner où sont vos racines musicales…
J’ai grandi en écoutant du folk traditionnel et le rock qui passait en radio. J’ai toujours aimé les harmonies vocales et les mélodies entêtantes, celles de Crosby, Stills & Nash en particulier. Il est donc logique que ma musique constitue un mélange des genres. On peut dire que mon album est éclectique, mais toutes les chansons ont une coloration rock et une bonne dose d’énergie. Nous avons obtenu de très bonnes critiques, mais le véritable test du deuxième album est devant nous.

Quel souvenir gardez-vous de votre première émotion musicale?
Je me souviens très bien de ce que j’ai ressenti en 1964, j’avais alors quatre ans, quand les Beatles ont passé dans le Ed Sullivan Show à la télévision. Ils avaient une telle énergie que j’en ai été littéralement scotché. C’est la première fois que la musique m’a touché et ce sentiment était incroyable. Mes grands frères écoutaient les Stones et Dylan, ce qui a logiquement déteint sur moi.

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous: les textes ou la musique?
La musique sans hésiter, bien que les paroles soient très importantes. Mais à la fin de la journée, ce qui reste, c’est la mélodie. La musique est viscérale et elle a un véritable impact.

Vous imaginez-vous écrire une chanson contestataire ou à caractère social?
Je le pourrais très bien, mais je ne le ferai pas. Je laisse aux autres le soin de le faire, à Dylan notamment. Ecrire une chanson avec des textes marrants est très confortable pour moi. De plus, si j’abordais des thèmes politiques, mon public en serait divisé. Aux Etats-Unis, la politique divise, crée des camps opposés. Je ne veux pas me retrouver coincé dans un camp.

Le Kyle Gass Band est-il un véritable groupe ou un projet parallèle à Tenacious D?
C’est un vrai projet, bien qu’il ne me soit pas possible d’échapper complètement à l’ombre de Tenacious D. C’est une chance d’exposer ma musique et je le fais à 100%, entouré de musiciens incroyables qui sont de plus mes amis. Ce soir, au Kofmehl de Soleure, nous nous produirons devant 300 personnes. Ce sera une soirée inoubliable, nous allons tout donner! Il n’y aura pas de play-back, d’overdubs ou d’informatique. Ce sera du vrai rock à 100%. Recourir aux artifices sonores, comme tant de groupes actuellement, c’est une abomination! Le rock, c’est quelque chose d’immédiat et d’authentique.

Quel artiste trouvez-vous intéressant sur la scène actuelle?
J’écoute beaucoup Taylor Swift ces derniers temps. Mais on trouve de tout dans mon iPod.

Comment vous décrivez-vous en 5 mots?
Vivant, irrévérencieux, passionné, viscéral et toujours en train de grandir.

 

Fiche CD
Kyle Gass Band
Musikvertrieb
www.thekylegassband.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.