Killing Joke

Killing Joke

‘Parfois il y a des gens destinés à jouer ensemble’. Selon la légende, c’est ce qu’ont pensé les deux musiciens fondateurs de Killing Joke lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois en 1978. Vu la carrière qui a suivi, on ne peut qu’être d’accord avec cette phrase. Jaz Coleman, chanteur, et Paul Ferguson, batteur de la formation british ont tracé leur chemin et pris en main leur destin. C’est grâce à Killing Joke que les Anglais vont exploiter cette grosse envie d’innover et de matérialiser un son atomique selon leurs dires. Une musique post punk indus voit le jour et nous fait entrer dans cet univers jamais entendu à cette époque, synthétique, tribal, épique. Gothique aussi. Ce son inédit en a inspiré plus d’un (Metallica, Faith No More, Ministry pur ne citer qu’eux). Paroles sarcastiques, mordantes, post-apocalyptique, Jaz Coleman et ses potes n’ont peur de rien (Rammstein n’a rien inventé avec son titre ‘America’). Dernier en date après de multiples péripéties, ‘Pylon’ est une belle claque à tous ceux qui pensaient Killing Joke mort et enterré ayant su faire évoluer leur son vers quelque chose de plus moderne. ‘Pylon’ renferme quelques perles (‘Euphoria’) et mérite d’être entendu en live. L’Usine vous offre cette chance !

www.ptrnet.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.