L’artiste anglaise traverse la Manche cet automne pour venir nous conter les histoires issues de son premier EP sorti cet hiver, ‘Centella’. Moments intimistes en vue !

Tu approche la folk différemment de beaucoup d’artistes solo. Quel est ton passé musical ?
J’ai découvert la folk à travers Woody Guthrie, Bob Dylan et Joni Mitchell. Ces artistes étaient des pionniers dans les chansons contestataires et l’idée de raconter une histoire à travers ses paroles. De plus, ma famille est très artistique et active musicalement. Cela m’a encouragé à m’exprimer et devenir créative, mais je ne me suis tournée vers la musique qu’à l’âge de 15 ans.

Ton premier EP ‘Centella’ parle principalement de féminité et de famille. Qu’est-ce qui t’a fait choisir ces thèmes ?
Ce n’était pas une décision consciente au premier abord : les chansons s’alignaient naturellement et de manière très organique. Les morceaux ‘Irises’ et ‘These Planets’ semblaient compléter l’album et le rendait homogène. Quant au titre ‘Centella’, il s’agit d’une herbe utilisée dans le traitement les démences et Alzheimer (ma grand-mère en est atteinte), et l’idée de garder ses souvenirs le plus longtemps possible me semblait poétique à souhait.

Quelle est la chose la plus importante dans ton processus d’écriture ?
Probablement le message que j’essaie de véhiculer, et surtout comment le structurer. J’essaie de ne pas trop réfléchir et de laisser les choses couler de manière naturelle. Je dirais que la chose la plus importante, c’est de chanter avec conviction. Si tu réfléchis trop à ce que les gens vont penser, alors tu rates quelque chose.

Tu vas faire quelques dates en France et en Suisse, comment appréhendes-tu ce séjour européen ?
Je me réjouis ! Je ne suis jamais allée en Suisse, et tourner est une expérience incroyable. J’aime voyager, rencontrer de nouvelles personnes, découvrir la culture locale… J’adore la France et trouve la langue française magnifique, il faut juste que je l’apprenne un peu mieux parce que là… ‘C’est le merde !’

Tu prépares un prochain EP ?
Peut-être même plus qu’un EP ! J’aime travailler en studio et réfléchir à un morceau sous forme autre qu’en live. Ce prochain album sera plus fragile, mais également plus agressif. Il sera assez similaire à ‘Centella’, vu qu’il traite de féminité et de femmes, mais il se consacre plus au présent et au futur. [LN]

En concert le 6 octobre au Moderne (Bulle), le 9 octobre à Kalvigrad (Genève) et le 12 octobre à La Parenthèse (Nyon) !

www.fb.com/KateStapleyMusic

Fiche CD
Nom de l’album : ‘Centella’
Label : Breakfast Records
Note : 4/5

Photo : Simon Holliday

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.