karma-to-burn-undertown-daily-rock

Avec Karma To Burn c’est un peu comme avec John Garcia pour nous les vieux fans de stoner de la première heure, quand nous avons vu à nouveau leurs noms sur les affiches des clubs, nous avons très fortement humidifié nos petites culottes, mais à force de les voir par ici nous commençons un tantinet à nous interroger sur la démarche de ces lascars. Si ces vétérans de la scène avaient disparus de longues années durant juste après nous avoir livré leurs meilleures pièces et que nous n’imaginions pas les revoir une fois sur scène de notre vivant (voire du leur), il nous arrive de nous demander s’ils n’ont pas paumé quelque chose par ici à force de les croiser dans les parages. Après moults démêlés dans et aux alentours du trio de base, c’est autour du seul rescapé de la formation originelle – William Mecum à la guitare – que se déploie désormais la formation US qui effectuera une nouvelle tournée européenne un peu particulière puisque cinq dates sont prévues en Suisse (soit le quart des concerts agendés), deux journées consécutives verront deux shows se succéder (j’aimerais bien voir la doublette Pays-Bas – Angleterre le même jour) et que l’itinéraire de la formation multiplie les allersretours à deux sauts de puce d’un concert ayant eu lieu l’avant-veille. Bref, malgré tous ces éléments quelque peu perturbants (qui s’ajoutent aux déclarations peu amicales à l’encontre des anciens membres) c’est avec un sacré plaisir que j’espère vous retrouver nombreux à Meyrin pour l’ultime date de cette tournée car, malgré tout, c’est toujours un sacré plaisir de se retaper les joyaux d’’Almost Heathen’ et de ‘Purgatory’ sur scène tant ceux-ci ont contribué à l’avancée de ce genre musical purement instrumental et purement jouissif !

www.undertown.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.