Psyché, rock voir metal, c’est compliqué de classer les Berlinois de Kadavar.
Que vous portiez des pattes d’eph, une chemise à fleurs ou un board short de surfeur, il n’y a pas de dress code pour écouter Kadavar, il faut juste aimer les bons riffs rock et les lignes de chant aériennes portées par un jumbo-jet rythmique.
Ce puissant trio revient donc avec ‘Berlin’, troisième album, un album pur et honnête. Si beaucoup de gens voudraient placer Kadavar dans le genre Stoner, leur musique est en fait différente. Les influences fin soixante – soixante-dix sont ultra fortes, au point que si on ne connaît le groupe et si on met de côté la production très propre, on ne peut pas savoir que c’est un jeune groupe découvert en 2012.
C’est très personnel, mais ce ‘Berlin’ a quelque chose de beaucoup plus planant qu’ ‘Abra Kadavar’, le précédent. Chacun y trouvera son compte : beaucoup de titres sont une pure envolée vers un monde enfumé au « nag Champa » et éclairé par des lampes à huile bien psyché.
Si ‘Lord Of The Sky’ où ‘Pale Blue Eyes’ sont des purs hits de rock, d’autres chansons posent bien les bases hallucinatoires à l’image de ‘Last living Dinosaur’ ou ‘Lord Of The Sky’.
Pour ceux qui auront la version collector avec le bonus, attention à la petite bombe qu’est ‘Reich Der Träme’ qui va directement vous conduire dans une autre dimension.
‘Berlin’ est un album parfaitement dosé avec ses passages virils et ses parties doom. On passe sans aucun souci d’une ambiance à l’autre tant tout devient logique au fil de l’album. Bien plus qu’un enchaînement de titres, ‘Berlin’ est un concept, une vision du rock orchestré par des musiciens honnêtes et soucieux de prendre du plaisir avant tout.
Ce nouvel album pourrait rapidement devenir une véritable référence en rock. On imagine alors le groupe en live, car c’est comme cela qu’il faut apprécier ce genre de musique.

Nuclear Blast

facebook.com/KadavarOfficial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.