John Petrucci

John Petrucci

RockSverige.se a récemment interviewé le guitariste John Petrucci, membre du groupe de metal progressif Dream Theater.

Il lui a été demandé comment il ressentait la façon dont la musique avait changé et la façon dont les gens écoutent de la musique de nos jours. Sa réponse : « Il y a deux façons de voir la chose. Avant, tellement de disques étaient vendus, et les artistes pop étaient au sommet des ventes. Tu ne pouvais même pas essayer de rivaliser, ils vendraient des millions d’albums. A présent, il y a tellement moins de ventes CDs et vinyles que, pour un groupe comme le notre, avec une audience si puissante,  nous sommes en mesure d’entrer en compétition et n’avons pas besoin de vendre un million d’albums pour entrer dans les charts, donc c’est assez fou. Le truc, et c’est le message sous-jacent de cet album, c’est que la musique est consommée de façon bien plus passive. Avec le streaming et le téléchargement, c’est devenu trop facile d’en faire une chose « de fond ». Donc l’idée est d’écrire quelque chose qui te force à t’asseoir et juste écouter. Ados, nous écoutions des albums entiers de Rush ou de Pink Floyd, avec la lumière éteinte, et c’était génial. Ca n’était pas comme aujourd’hui quand tu écoutes une chanson pendant trente secondes. »