Artiste hexagonal hyperactif dans des disciplines multiples, Jneb, ou Benjamin pour les intimes, se défoncent depuis vingt piges pour nous extirper de notre mortel quotidien. Seul ou en bande, derrière le micro, la caméra, les crayons ou le clavier, ce génial touche-à-tout a une actu plutôt chargée ces derniers temps et chez Daily-Rock il nous a paru important de prendre le temps souffler et de nous arrêter sur celle-ci.

Il y a ceux qui fantasment une vie d’artiste et ceux qui l’embrassent goulument. Jneb fait clairement partie de la seconde catégorie même si un petit coup de main du destin (ou du grand public) lui permettrait de remplir son garde-manger. Ah ouais ; il ne suffit pas d’être talentueux pour se déplacer en limousine rose fluo entre son attique avec jacuzzi et les parcours de golf ; sans coup de pouce du destin la vie d’artiste ne vend pas du rêve. De la vache folle et enragée, il faut en avoir bigrement envie, mais ce n’est pas la reconnaissance limitée de son œuvre qui arrête l’agitateur du nord de la France et c’est tant mieux pour nos gueules.

Après quelques sorties estampillées Jneb lesquelles furent accompagnées de clips carrément de classe mondiale, le garçon est passé à une vitesse supérieure pour distiller son art. Aux origines il y a eu l’électro-punk féroce ‘Enfance v(i)olée’ et le punk festif ‘Tout n’est pas Rose’ puis quelques méfaits avec son acolyte JB de Marcel Et Son Orchestre dans un style punk-ska-potache dont ‘Rien n’a Foot’ qui demeure une excellente pièce pour tout sportif du dimanche qui se respecte ! Maintenant il y a la suite pour lui-même, Mascarade, son nouveau projet Ciel Noir ainsi que des bouquins pour pouffer dans son pouf !

Sorti il y six mois en téléchargement pas cher mon frère, nous trouvons ‘L’Inertie Du Désespoir’ au rayon électro et dépressif à textes qui contient dix titres et les dix vidéos qui les accompagnent merveilleusement bien ; bien sûr intégralement réalisée par le bougre. Orienté chanson française avec une patine un peu vintage, cet effort solo fait la part belle à des textes éveillés contrastant avec la musique légère comme les bulles du champagne qui les enrobe.

Passé inaperçu de la grande distribution pour des raisons qui m’échappent carrément, ce truc continue néanmoins de générer des vues et des écoutes en attendant d’avoir peut-être un jour une reconnaissance grand public bien méritée quand on voit les merdes qu’on se cogne sur les grands médias mettant en avant l’exception culturelle de France !

Après ça, toujours au rayon musical, le projet Ciel Noir fait son apparition dans le paysage musical hexagonal il y a quelques mois. C’est en français dans le texte, ben ouais, c’est froid musicalement dans la veine des – bonnes – productions gothiques des années quatre-vingt avec un champ conséquent laissé aux parties vocales pour qu’elles se mettent en avant et crachent leurs tourments de l’âme. Est-ce nécessaire que je signale que ces titres font aussi l’objet de réalisations vidéo en lien avec le style donc soignées et glaciales un peu dans la veine des réalisations d’antan d’Anton Corbijn ? J’encourage fortement le visionnage de ces clips naturellement car question DIY il y en a plus d’un qui pourraient en prendre de la (mauvaise) graine.

Avec son alter-ego déjanté, ils ont commis un nouvel album de Mascarade en janvier dernier qui perpétue le style déjà emprunté sur les précédents. Un grand patchwork jadis appelé alternatif qui de fait n’est que la fusion de tout ce qui fait l’underground à part les registres extrêmes du metal. Toujours axés sur l’humour décalé ou corrosif, les textes de ces nouveaux titres sont une bonne source de rigolade qui incitent à la déconne (et toucheront forcément toutes les personnes s’étant un jour produites live). C’est le pendant musical des vidéos que Jneb le faisait très bien jadis sur les réseaux et qui furent trop vite abandonnées à mon goût ; il faut dire que la concurrence est hard sur YouTube et la qualité pas nécessairement la clé du succès…je ne cherche même plus à comprendre.

La créativité, qui semble sans limite, de ce garçon en verve ne saurait s’arrêter au registre musical voire à la vidéo, un domaine dans lequel il met son talent aux services de pointures du monde des arts et des belles lettres français (on me souffle dans l’oreillette que Virginie Despentes a fait appel à ses services). Il a carrément sorti deux bouquins ces tous derniers mois ! Le premier orienté vers la langue française qu’il manie et manipule avec talent était intitulé ‘400 Questions Complètement A La Con’ et tout est compris dans le titre (ou pas compris c’est selon le niveau de maîtrise du lecteur et ça tape clairement au-dessus du niveau moyen sans toutefois être destiné à l’élite des lettrés). La deuxième sortie c’est ‘Les Perles Du Covoiturage’ qui fait partie de ces ouvrages que l’on peut lire – ou relire – d’une traite ou savourer à doses homéopathiques ; ce livre plein d’esprit et clairement une bonne occasion de se fendre la malle si tant est que l’on fasse preuve de la nécessaire autodérision requise pour survivre dans ce monde de brutes épaisses.

L’actualité du moment au rayon librairie c’est ‘Lexique Ta Mère’. Ce livre sorti chez Fortuna Editions est un référentiel d’argot contemporain (ou urbain comme on le dit sans l’être nécessairement) traduit dans un langage soutenu (et son auteur est à l’aise sur les deux surfaces comme tout bon sportif de joutes verbales). La bio fournie avec le pavé signifie en gros à son lecteur qu’il s’agit de la langue des jeunes traduite dans celle du dimanche (le jour où l’on fout ses beaux habits et qu’on cause la belle langue) et c’est forcément traité de manière humoristique pour mon plus grand bonheur.

Je vous incite fortement à aller vous plonger dans le monde résolument ouvert et positif de Jneb que ce soit en lisant ses livres, en matant ses vidéos ou en écoutant ces skeuds car des quidams aussi talentueux que ce gaillard on n’en croise pas tous les jours sous le sabot d’un cheval de labour.

https://jnebband.bandcamp.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.