Derrière cet acronyme un peu intimidant se cache pourtant l’une des artistes les plus prolifiques de la scène islandaise. Jófríður Ákadóttir (là, vous comprenez pourquoi la demoiselle a songé à réduire son nom à de simples initiales) est la voix et l’esprit derrière des groupes comme Samaris ou Pascal Pinon, et Björk l’a dans le collimateur comme étant l’une de ses influences principales, rien que ça ! A seulement 22 ans, JFDR est l’une des artistes qui emballe la presse en moins de deux, et qui change tout ce qu’elle touche en or. Une voix exceptionnelle qui ferait pâlir les chanteuses en vogue (adieu London Grammar!), des compositions intrigantes et envoûtantes, Ákadóttir est un joyau venu du nord, à chérir dans un silence religieux. Ayant laissé son côté perfectionniste pour enregistrer son album solo avec Shahzad Ismaily (reconnu pour son travail avec Ben Frost), JFDR viendra souffler un vent polaire dans le petit caveau de la Parenthèse. Vous connaissez déjà notre amour passionné pour ce pub qui ne fait rien comme les autres et qui est probablement l’une des valeurs les plus précieuses de la scène romande. On se retrouve au bar pour siroter des cocktails aux noms obscurs ?
www.bar-laparenthese.ch