Borderline, groupe de rock éclectique formé en 2013 à Lausanne, en Suisse était de passage à la rédaction du magazine Daily Rock pour un live acoustique avec le morceau ‘War Child’ et ‘Save me’. L’album acoustique ‘Across the Rainbow’ est sorti en mai 2017.


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Mathilde, violoniste de Borderlin, Ramon, guitariste, bassiste et moi c’est Greg, percussionniste, cajon et batterie.

Parlez-nous de votre dernier projet
Greg : Notre dernier projet, s’appelle ‘Across the Rrainbow’. C’est un album acoustique qu’on a démarré début 2017 qui était un projet pour tourner tout autour du monde et qu’on achève aujourd’hui.

Des concerts prévus pour la suite ?
Greg : Comme je viens de le dire, on a terminé une tournée de deux ans où on est passé par tous les continents et maintenant on prendre des vacances (rires…)

Un dernier mot à dire à vos fans ?
Ramon : Un dernier ? Attends, on ne va pas mourir ! (rires…) On est en train de préparer le prochain album. Il y a de fortes chances qu’il s’appelle « Ethnia » parce qu’on va essayer de faire une liaison avec tous les styles possibles et ayant en même temps une certaine cohérence. C’est pour ça qu’on va prendre des vacances des voyages.

Greg : Quand on parle de style on parle aussi de culture musicale de chaque pays et de chaque continent, qu’on a pu rencontrer et mettre ça ensemble sur un disque.

Ramon : Exactement, ce n’est pas le style pop-rock, rock ou soul à la motown. Là, on parle de prendre un style de l’Ouganda qu’on mélangerait avec un autre de Bulgarie et on y mettra des basses à la Motown, peut-être, l’idée est de trouver des communions et voir comment ce langages se croise le mieux. C’est amusant, en tout cas pour nous (rires)…

www.borderline-band.ch

[Interview réalisée en collaboration avec Little Tumtitu]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.