Ce n’est pas parce qu’il faut un jour et demi de bagnole non-stop pour rallier Moscou depuis Athènes qu’il faut s’abstenir de s’inspirer des traditions païennes russes quand on est un groupe de gros métal grec et cette phrase est effectivement beaucoup trop longue, coupons-la ici. Appliquant à la lettre cette sagesse ancestrale, Rotting Christ nous offre «Vetry Zlye», soit les Vents Maléfiques en français, et le premier qui me sort une vanne gastrique sera privé d’ouzo pendant cinq ans. Trois minutes qui paraissent un peu courtes pour un titre oscillant entre martelage double-caisseux et mâles incantations rehaussées d’étourdissantes vocalises féminines, avec un potentiel de véritable hymne pour le quatuor aux plus de vingt ans de carrière.

Rotting Christ jouera en compagnie de Moonspell le 11 décembre 2019 à l’Usine de Genève ainsi que le 12 décembre 2019 au Z7 de Pratteln !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.