C’est dans une salle Métropole récemment rénovée, que Live music Production nous convie à une soirée dédiée au metal. Que les métalleux de toute la Romandie se joignent à la fête, car ça va être du lourd. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes, la programmation de la soirée n’est pas encore terminée. Mais il y aura bien quatre groupes à l’affiche de cette soirée électrique.


On commencera la soirée avec Hey Satan. Pour oser apostropher le démon de la sorte, il faut en avoir dans le pantalon. Et ce ne sont pas les membres de ce groupe que cela effrayerait. Un mélange de stoner rock, de psyché rock ou encore de stoner, mais avec un son heavy actuel, rend ce trio des plus intéressant. Une bonne entrée en matière qu’il serait dommage de manquer.

 La soirée s’en ira crescendo, avec des habitués de la capitale vaudoise, les Suédois de Dark Funeral. Leur puissant black metal n’a absolument rien à envier à ses voisins nordiques norvégiens. Leur dernier album ‘Where Shadows Forever Reign’ date déjà de 2016. Mais même sans une nouvelle galette sous le bras, Lord Ahriman accompagné de ses sombres disciples, réussira à faire trembler le crépissage encore frais de la salle lausannoise.

Place ensuite à la date d’affiche. Eluveitie. Les stars incontestées du folk metal helvétique nous feront le plaisir de fouler cette scène romande. Après avoir vécu deux années difficiles (2015-2016), des bisbilles internes menant à la dislocation presque totale du groupe (départ de trois membres importants de la formation), le groupe revient plus fort que jamais avec un nouvel album des plus convaincant. Un son et des compositions qui semblent convenir à merveille aux neuf membres du combo. On peut parier sans trembler que leur nouvel album sera mis à l’honneur, et rien que pour cela, le déplacement en vaudra la peine. Il sera agréable de pouvoir se rendre compte que pour Eluveitie, l’apport de sang neuf fût plus que positif.

 Le tour de force de l’organisation, c’est d’avoir su réunir des univers musicaux différents. Il y en aura pour tous les goûts. Du gilet à patchs, aux vestes à clous, en passant par le kilt, tout le monde sera là pour célébrer les guitares électriques, mais une bière à la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.