HELLFEST
Clisson, France
22 au 24 juin 2018
Un festival imaginé par des fans, pour des fans. Voilà comment nous pourrions qualifier le Hellfest. Ben Barbaud et toute son équipe auront à cœur de vous fournir, une nouvelle fois, un évènement dont la démesure n’a d’égale que la qualité. Imaginez un festival de cette taille, qui vend toute sa billetterie en 36 heures, sans que l’affiche ne soit complète. Une marque de confiance indéniable de la part des fidèles festivaliers. Quelques chiffres pour vous donner des exemples du gigantisme de l’évènement. Le Hellfest, c’est environ 180’000 festivaliers sur trois jours. (La ville de Clisson compte 7000 habitants). Côté surface, on parle de 21 hectares dédiés aux concerts et 22 pour le camping et le parking. Plus de 160 groupes qui se produiront sur les 6 différentes scènes. 350’000 litres de bières sont nécessaires pour étancher la soif des métalleux. Mais ce sont aussi 2000 tatouages réalisés durant ce week-end. Une dernière chose d’importance : le Hellfest c’est 500 salariés ( dont 12 à plein temps) et des retombées économiques de 6 millions d’Euros pour la ville de Clisson. L’ensemble de ces chiffres donne le tournis, alors pour éviter nausées et vomissements, parlons programmation.
Du heavy metal, death metal, black metal, metalcore, j’en passe et des meilleurs. Comme à l’accoutumée, il y en aura pour tous les goûts. Certes, nous retrouvons des têtes d’affiche vues moult fois sur les scènes de grands festivals. La ‘Mainstage’ sera foulée par Accept, Avenged Sevenfold, Iron Maiden, Judas Priest, Megadeth et Nightwish pour ne citer qu’eux. Fichtre, suis-je bête, il y a la ‘Mainstage 2’, avec Arch Enemy, Converge, Meshuggah, Steven Wilson et bien d’autres encore. Mais il serait fâcheux de ne se contenter que des têtes d’affiche. Les scènes dites secondaires, regorgent de talents et de pépites qu’il ne faudrait à tout point de vue pas négliger. La scène ‘Temple’ et sa tendance un peu plus black metal avec le magnifique black progressif de Enslaved, ou toute la symphonie de Dimmu Borgir qui viendra défendre son excellent dernier rejeton ‘Eonian’. Pour les puristes, Watain et Satyricon seront aussi de la partie. Sur la ‘Altar’, il ne faut pas avoir peur des mots, ça va chier. At the Gates, Children of Bodom, Exodus et Napalm Death sauront faire en sorte que vous puissiez exhiber vos bleus à la sortie de leurs shows. Quant à la ‘Warzone’ elle porte bien son nom. La scène ‘Valley’ verra se produire les Suisses de Zeal And Ardor. Novateur dans son style black metal / negro spiritual, ce groupe fait son chemin au niveau international, et c’est tant mieux. Quand le diable est fait de coton, en somme.
Vous comprendrez aisément qu’il est compliqué de tout dire en ces quelques lignes. Mais le Hellfest ce n’est pas un festival comme les autres. Il se veut être une expérience unique à part entière. Le Hellfest, ‘enfer’ partie une fois, c’est y devenir accro. Un festival imaginé par des fans, pour des fans disais-je…

www.hellfest.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.