preview_gurten_03_George_Ezra

Le NIFFF est fini, les derniers jours du Montreux Jazz ne vous tentent pas? Parfait. L’exotisme tient parfois à peu de choses, et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on vit dans un pays où un changement radical de culture et de langue est au pas de sa porte !

Chaque année à la mi-juillet, la colline du Gurten à Berne reçoit le Gurten Festival (gros effort sur le nom), un événement à la programmation éclectique et rassembleuse. En plus d’un cadre idyllique non loin de la Vieille Ville de Berne et surplombant la capitale, il y a en aura pour tous les goûts lors de cette édition éclectique à souhait. Malheureusement pour les Romands, peu de groupes extrêmement internationaux fouleront le gazon bernois, mais les Suisses-Allemands trouveront carrément leur compte avec des monuments culturels qui font déjà frémir leurs petites oreilles.

La soirée du jeudi parlera certainement uniquement aux plus germaniques d’entre vous avec le groupe de rap Die Fantastischen Vier, les rockeurs de Karin Urlaub Racing Team et les DJ qui montent de Klangkarussel, mais le vendredi s’annonce plus fédérateur, avec les légendes de Faithless – qui célèbrent leurs vingt ans avec une petite tournée des festivals – mais aussi les Allemands (encore) de Kraftklub, les psychés monstrueux de Birth of Joy, la jeune première de l’electro-pop Ellie Goulding et les alt rockeurs (vaguement hipster mais toujours très cool) de Foals, qui mettent un point d’honneur à réaliser des albums toujours meilleurs les uns que les autres. Toujours placées sous le signe de l’electro-pop, les plus petites scènes se verront foulées par MØ (plutôt chouette quand elle ne fait pas de duo raté avec l’atroce Iggy Azalea) mais aussi les increvables Crystal Fighters, qui valent sacrément le détour en live.

preview_gurten_02_foals_Gullick
Le samedi est lui headliné par des rappeurs allemands inconnus au bataillon dont nous ne prêterons pas oreille par acquis de conscience, mais signera aussi le retour en fanfare de la sensation live Shaka Ponk, du rappeur romand Stress et du monumental collectif Archive. On vous recommande de jeter un oeil au concept de leur dernier album ‘Axiom’, articulé autour de scénettes cinématographiques. Notre coup de coeur au Daily Rock se nomme blues Pills, le groupe multiculturel au blues rauque qui monte et qui monte à une vitesse hallucinante.

Le dimanche se clôture en beauté avec Patti Smith (qu’on ne vous fera pas l’affront de présenter), le mythique groupe suisse Patient Ochsner, le folkeux mignon George Ezra (mais si, vous avez forcément tressailli sur ‘my house in Budapest myyy hidden treasure chest ooooooh’! Ce garçon ira loin on vous le dit!) et Metronomy, pour un retour en terrain connu placé sous le signe de la bonne humeur. Allez, trente-deuxième édition du Gurten, faudra bien y aller un jour non?

www.gurtenfestival.ch

preview_gurten01