fest_guitare.en.scene_status.quo.OK(BD)

Le sympathique festival Guitare en Scène, situé aux portes de Genève, fête cette année ses 10 ans d’existence; avec une programmation toujours aussi parfaite et attirante, une grande tente, une petite scène, un dixième bougie dans un cadre similaire à celui de Paléo permettant d’être proche des artistes (nous avons d’ailleurs vu défiler au cours des année rien moins que Motörhead, Joe Bonamassa, Bernie Marsden (ex- Whitesnake), Gotthard, le G3, Mark Knopfler, Foreigner, Brian May, Deep Purple, Uli Jon Roth, Sting, Scorpions), c’est que du plaisir pour les amateurs de cordes et de frettes !

Cette année, GeS ne déroge pas à la règle d’incontournable pour les gratteux en invitant des valeurs sûres et des découvertes (notamment le vainqueur du tremplin, un concours entre plus de 220 groupes locaux et plus lointains).

Mercredi, soirée d’ouverture (entrée gratuite) avec la finale du tremplin GeS : un comité d’écoute a retenu 12 groupes parmi les 220 engagés et les a départagé lors de 4 sessions pour ne retenir que 3 finalistes.
Jeudi, une chance rare de nos jours de voir les mythiques Twisted Sister, heavy metal pur des années quatre-vingt, avec leur chanteur Dee Snider et leurs maquillages complets, dans leur tournée d’adieu baptisée « Forty & Fuck It ! ». Leur album ‘Stay Hungry’ avait été multiple Platinum aux US, d’ailleurs qui ne se rappelle pas de ‘I Wanna Rock’, ‘We’re Not Gonna Take it’… Mais aussi ce soir-là le guitariste virtuose Steve Vai, élève de Joe Satriani, admirateur de Jeff Beck, qui a tourné deux ans avec Frank Zappa et fait une pige avec Whitesnake à la fin des années quatre-vingt; on ne le présente pas. Complètent l’affiche Janice in the Noice (Rock-Pop-RnB), Sari Schorr (Blues-Rock-Soul), Killcode (Southern Rock New-Yorkais).

fest_guitare.en.scene.OK(BD)

Vendredi, Joe Satriani, un autre guitar hero et aussi parrain de l’édition, ce qui laisse entrevoir peut-être une jam ici ou là, mais aussi Dweezil Zappa plays Zappa, ou comment un fiston talentueux rend hommage à son daddy parti trop vite jouer sa musique dans les étoiles, Joanne Shaw Taylor, prodige du blues anglais et Eric Gales & Robert Randolph (blues-rock-soul).

Samedi, on aura droit aux immortels Shakra, le meilleur groupe suisse de hard pour commencer, puis Status Quo, toujours aussi fringants après près de cinquante ans de carrière, Space Cadets, pur rockabilly anglais, les Suédois de Europe de retour par chez nous après leur première partie de Scorpions à l’Arena en décembre et Johnny Gallagher, le guitariste-bluesman-rocker irlandais.

Dimanche, Tadi Cirus (rock), Daniele Gottardo (neo classical metal), Flavia Coelho (bossa-reggae-ragamuffin) puis rien moins que Carlos Santana ! Santana, l’homme aux plus de cent millions de disques vendus vient d’ailleurs de sortir l’album ‘Santana IV’, et, après quarante ans de carrière, clôturera somputeusement sans aucun doute ce superbe festival avec ses sonorités de guitares reconnaissables de loin !

www.guitare-en-scene.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.