Ce troisième jour s’annonçait grandiose et ce fut le cas ! Les festivaliers ont afflué en grand nombre… et pour cause : Sting est passé par Guitare en Scène en ce samedi soir de juillet.

Un début de soirée en fanfare, ou plutôt en guitare avec Mörglbl (prononcez Mörgébol). En plus d’être drôle, ce trio est musicalement très très bon. Rien de mieux pour entamer une soirée qui fut une fois de plus sous le signe de la guitare.

Sur la grande scène, Blues Pills entame un son venu d’antan. La chanteuse et sa chevelure d’un blond flamboyant la fait tourbillonner dans les airs. Peut-être un rythme répétitif, mais comme le veut le concept les musiciens sont excellents…

Si ce festival est celui des grands noms de la guitare, c’est aussi celui des découvertes. Sur la scène du village nous attendait The Wanton Bishop, groupe rock Libanais. Quel plaisir, peut-être mon coup de coeur…pour dire, je suis resté tout leur concert tellement leur musique m’a touché!

Quand on parle de grand nom, Sting fait partie de ceux-ci. Un concert à la hauteur de son talent, qui a ravi les 5000 festivaliers venu l’écouter. La silhouette barbue de Sting entre en scène…c’est fou, mais on a ressenti la joie qu’il éprouvait d’être là ! Durant 1h30 de concert, le bassiste enchaîne les des morceaux et quand il joue les première notes de  »Roxane » ou  »Message in the bottle », 10’000 bras se lèvent…et tous reprennent en coeur les refrains. C’était du grand Sting.

Un ami photographe me dit :  »le monde est mal fait…C’est un beau gosse, il joue divinement bien de la guitare et en plus il chante bien ! » Il parlait d’Aynsley Lister qui clôt cette soirée avec sa prestation.

Le soleil de Guitare en Scène s’est couché sur de belles notes blues en ce 18 juillet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.