Le groupe de Modesto nous offre en ce début 2017 un album de grande classe. Un son signature, qu’on n’osait plus espérer après tant d’années. ‘Way we Won’t’ nous rappelle le ’A.M. 180’ originel. Guitares épaisses, soulignées par le chant fragile de Jason Lytle et la petite mélodie maligne d’un synthé sorti d’on ne sait quel vide-grenier. Le reste de l’album est à déguster sans modération. ‘Brush with the Wild’, ‘The Boat is in the Barn’, ’I don’t wanna Live Here Anymore’, ‘That’s What you get for Getting Out of Bed’, ‘A Lost Machine’ sont autant de balades qui imprègnent votre âme. Et puis il y a ‘Evermore’ qui, à lui seul, renvoie à ses études une ribambelle de groupes actuels, empêtrés dans un narcissisme télévisuel qui réduit, depuis les Buggles, la part créative à sa portion congrue. Grandaddy est de retour, qu’on se le dise !

www.grandaddymusic.com

note : 5/5