BLACK SABBATH

Hallenstadion, Zürich 15 Juin 2016

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

This is the end. On arrive même pas à le croire mais Black Sabbath viennent de jouer leur dernier concert en Suisse. Le groupe consideré comme les godfathers du heavy metal, ceux qui avec ‘Black Sabbath’ (le morceau) ont influencé milliers de groupes dans les dernier 50 ans, ils ont décidé d’aller en retraite. En effet, Tony Iommi après avoir combattu le cancer se sent trop fatigué pour continuer avec ces longues tournées et ces partenaires de carrière, Ozzy Osbourne et Geezer Butler (malheureusement le batteur Bill Ward n’a pas fait partie de cette réunion) ont accepté d’enterrer le groupe définitivement. C’était donc facile d’imaginer que le public serait réuni au Hallenstadion de Zürich pour ce concert d’adieu.

Anticipé par la célèbre cloche à mort, le groupe monte sur scène sur les notes épiques de ‘Black Sabbath’. Lente, sulfureuse…HEAVY. Le son est comme il faut pour un concert de metal: clair, puissant, avec la basse qui cogne dans l’estomac. On continue avec ‘Fairies Wear Boots’ et une succession de classiques comme ‘Into the Void’, ‘Snowblind’, la mythique ‘War Pigs’ , ‘N.I.B’ ou ‘Iron Man’ alternées à des morceaux moins connus comme ‘Hand of Doom’ ou ‘Dirty Woman’. Ces derniers des morceaux avec beaucoup de parties jouées, peut-être est-ce pour permettre à Ozzy de reposer sa voix de temps en temps ? Un Ozzy -qui malgré tout- a un bon niveau vocal. Bien sûr de temps en temps il ne trouve pas la juste note ou semble un poil discordant (j’ai même eu l’impression qu’une deuxième voix le soutiennait derrière la scène pour les parties plus difficiles) mais la prestation reste très bonne. Il est de bonne humeur Mr. Osbourne et n’arrête pas de demander au public de applaudir ou de crier. Il jette les habituels seaux d’eau sur les premiers rangs et, entre les morceaux, nous donne des ‘uhuh’, avec toute la salle qui fait écho. Le ‘Madman’ souris et réplique ‘You’re crazier than me’. A droite Tony Iommi. Calme, derrière ses lunettes de soleil, le guitariste joue une montagne de riffs bien plus impressionnante que d’abattre une montagne elle-même. De l’autre côté Geezer Butler, qui nous martèle avec sa basse, fournis un effort très intense sur les rythmes frénétiques de Tommy Clufetos derrière les futs. Ce dernier a la fin de ‘Rat Salad’ aura aussi son moment de gloire, avec un long mais très intéressant solo. Il est né dans la mauvais période, Tommy. Il semble sorti d’un film de Woodstock: longue barbe et cheveux attachés par une bandana, et un style de batterie très old-school. Tandis que les batteurs modernes n’arrêtent pas d’exaspérer avec des techniques disparues de double-caisse, lui, il donne davantage d’importance aux combinaisons de futs et cymbales pour un résultat très énergique et spectaculaire. Bien fait. La soirée termine avec les classiques ‘Children of the Grave’ et l’immortelle ‘Paranoid’. Pour tous les présents ce soir ça aurait été un moment de très forte émotion… The End ! ‘Thank you. You’re number one. God bless you all’ nous hurle Ozzy avant de prendre congé du public. Au revoir Ozzy, au revoir Tony, au revoir Geezer, vous allez nous manquer ![Andy Gaggioli]

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tommy Clufetos (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tommy Clufetos (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tommy Clufetos (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tommy Clufetos (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Geezer Butler (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Geezer Butler (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Geezer Butler (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Geezer Butler (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tommy Clufetos (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tommy Clufetos (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Ozzy Osbourne (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Tony Iommi (Black Sabbath) - © 2016 by Andy Gaggioli

Tony Iommi (Black Sabbath) – © 2016 by Andy Gaggioli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.