Le 24 novembre 1991, Freddie Mercury nous quittait des suites d’une pneumonie, laissant derrière lui le monde entier orphelin d’un de ses plus grands artistes.

De son vrai nom, Farrokh Bulsara, est né à Stone Town ( protectorat de Zanzibar ) le 5 septembre 1946. Enfant, il est envoyé chez sa tante pour poursuivre ses études en Inde. Scolarisé dans un internat à la St. Peter’s Boys School, il présente de très bon résultat. Bien qu’il a un certain talent pour la boxe (sport qu’il a choisit pour s’endurcir) et le ping-pong, le jeune Farrokh développe très jeune un don particulier pour la musique.

A 17 ans, il fut contraint avec sa famille de quitter sa ville natale pour rejoindre le Royaume-uni pendant la révolution de Zanzibar. 

Peu de temps après son arrivé, il découvre plusieurs grands noms du rock tels que les Beatles ou encore Jimi Hendrix. Freddie fera aussi la découverte de Liza Minnelli qui l’inspirera dans la puissance de ces performances scéniques. 

Au Royaume-uni, Freddie Bulsara continue son chemin en art. Admis à Ealing Art College en graphisme, il fait la connaissance de Tim Staffell. Chanteur et bassiste du groupe Smile, il présente son projet à Freddie qui deviendra un grand fans. Obstiné à en faire parti, Freddie intégrera différents projets musicaux sans jamais perdre de vue Smile.

Après avoir signé avec Mercury Records en 1970 sans grand résultat, Tim Staffell abandonne le projet Smile pour son autre groupe, Humpy Bong, et propose à son colocataire et camarade de classe, Freddie,  de prendre sa place. Brian May et Roger Taylor se retrouvent donc avec un nouveau leader enthousiasme mais aussi dominateur qui arrive à les remotiver. Nouvel élan, nouveau nom, le jeune Freddie ne leur laisse pas le choix, ce sera Queen ! Par la même occasion il choisit son nom de scène, Freddie Mercury.

Queen deviendra l’un des plus grand groupe de tous les temps. Mêlant génie, prouesse musicale et provocation Queen est un véritable symbole d’avancée. En 1974, Freddie révèle publiquement sa bisexualité qui résonne comme une provocation de plus mais fera partie intégrante de son image iconique. Le groupe est un mélange parfait entre l’intelligence de Brian May. la férocité de Roger Taylor, la discrétion de John Deacon et bien évidement l’extravagance de Freddie.  

En dehors de ce succès énorme, Freddie est toujours tiraillé par sa quête de la perfection. Cela l’amène à s’écarter un temps de Queen pour se plonger dans des projets personnels. Cependant, il revient vite auprès de son quatuor sans pour autant laisser tomber ses projets solos. 

En 1987, le diagnostic tombe et Freddie apprend qu’il est porteur du VIH. Bien que les rumeurs sur sa maladie circulent depuis déjà plusieurs mois, il nie être atteint du sida. Il cachera aussi un temps la nouvelle au groupe. Fin des années 80, le chanteur de Queen est de plus en plus faible mais tient à finir en beauté. Il insiste pour finir l’enregistrement audio de certaines musiques et tourner les clips tel que “I’m Going Slightly Mad”. 

Après avoir démenti durant des années que Freddie Mercury était atteint du sida, le 23 novembre 1991, celui-ci demanda à son médecin personnel de lire à la presse un texte dans lequel il avoue son diagnostic. Il s’éteindra le jour suivant des suites d’une pneumonie dans sa maison de Kensington entouré de son compagnon Jim Hutton et de ses proches.

La diva du rock s’est envolé mais il est devenu le symbole de la lutte contre le sida et les droits LGBT. Pour commémorer sa mémoire, une statue est dressé en son effigie depuis 1996 sur la promenade des quais à Montreux. 

Pourquoi Montreux ? Le chanteur en est tombé amoureux au fil des années. Après être venu au Montreux Jazz Festival pour l’enregistrement de l’album “Jazz” en 1978, Queen décident d’acheter un studio d’enregistrement montreusien, le Mountain Studios. Habitué aux grandes fêtes et villes mouvementées, Freddie est peu à peu envoûté par la vue du lac Léman et des Alpes. Il acquiert un appartement avec vue sur le lac et y vient régulièrement pour y trouver la paix. Ce paysage dont il pouvait profiter depuis son studio d’enregistrement lui inspirera d’ailleurs le titre “Winter’s Tale” de l’album “Made In Heaven”, qui est la dernière chanson écrite par Freddie avant sa mort. 

C’est donc tout naturellement que la ville organise régulièrement des événements pour honorer la mémoire de ce symbole de la lutte contre le Sida et les droits LGBT. 

Tu as envie d’en savoir plus sur Freddie et sa vie à Montreux? Tu peux t’inscrire dès maintenant pour participer à l’un des Freddie Tours qui aura lieux dès le retour du beau temps. A partir du mois de mai, tu pourras faire la visite guidé des lieux que la légende avait l’habitude de fréquentés et apprendre de nombreuses anecdotes.

Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions à Lucien Muller, responsable de ces visites guidées. 

D’où te viens cette passion pour Queen et Freddie ?

C’est grâce à mon père, grand fan de musique depuis toujours. En 1996 quand la statue de Freddie Mercury est arrivée à Montreux, mon père faisait régulièrement le lien entre le Mercury Phoenix Trust et les autorités de Montreux. Voyant chaque jour de plus en plus de fans venir du monde entier à Montreux. Il a commencé par organiser des visites du Mountain Studios avec David Richards (producteur associé pour les albums de Queen enregistrés à Montreux) qui est rapidement devenu un ami proche. Il fait également la rencontre de Peter Freestone, qui était l’assistant personnel de Freddie Mercury pendant 14 ans. Peter devient un ami proche de mes parents qui l’invitent régulièrement à la maison. Ils décident avec l’aide de proches, d’organiser un événement autour du 5 septembre, afin de célébrer à Montreux, l’anniversaire de Freddie Mercury. 

Au fil des années, de nombreuses personnalités liées au chanteur, dont sa mère ainsi que sa soeur, sont venus participer à cet événement qui n’a cessé de se développer. Il est devenu en quelque sorte incontournable pour une bonne partie des fans au fil des années. 

J’ai naturellement repris le flambeau et l’organisation des Freddie Celebration Days en 2019 et souhaite continuer dans le même esprit: Offrir le temps d’un week-end, un événement totalement gratuit avec concerts, conférences et de nombreuses autres animations.

Tu propose des tours de visites pour découvrir les lieux où Freddie aimait passer du temps et autres. Selon toi, pourquoi il est important de faire découvrir ces divers endroits en lien avec cette légende aux grands publics? Comment t’es venu l’idée de ce projet et comment l’as tu mis sur pied?

 J’ai fait un premier constat en septembre 2019, en parlant avec plusieurs visiteurs qui avaient fait le déplacement à Montreux pour notre événement Freddie Celebration Days. Je me suis rendu assez vite compte en dialoguant avec la plupart des gens, qu’ils ignoraient tout simplement le rapport qu’avait Freddie et Queen avec la ville de Montreux. Ils savaient juste qu’il y avait une Statue et un studio d’enregistrement. Mais beaucoup de choses se sont passées ici et sont complètement méconnues du public. 

Pour la petite histoire, Queen débarque à Montreux pour la première fois en 1978. Ils achètent le Mountain Studios une année plus tard en 1979. Même si au début Freddie détestait Montreux, il finit par s’attacher progressivement à la ville. Le groupe revient ensuite régulièrement à Montreux pendant une bonne dizaine d’années. De nombreux endroits ou événements de la vie à Montreux ont d’ailleurs inspiré Freddie pour la composition de ses chansons. 

J’ai accumulé une grosse quantité d’infos, photos et archives sur le sujet en parlant avec mon père ou Peter Freestone notamment. Etant né et vivant à Montreux depuis toujours et vu que c’est une ville où tout le monde se connaît, j’ai passé pas mal de temps avec des personnes qui ont fréquenté Freddie et Queen de près ou de loin et qui m’ont aidés dans mes recherches.

L’idée de ces tours est venue après avoir accumulé toutes ces infos, je me suis dis qu’il y avait vraiment quelque chose de sympa à faire. Le but était de transmettre et partager tout ça d’une manière ludique.

J’ai ensuite demandé à Peter si il souhaitait s’impliquer en se chargeant d’enregistrer les commentaires des audioguides en Anglais. Puis Vladimir Cochet (Conatus Studios) s’est chargé de l’enregistrement audio et Bastien pour la voix en français. Ce sont deux amis de longue date qui m’ont énormément aidés dans cette aventure, et je les remercie encore pour leur soutien.

Le premier Tour sera lancé dès l’arrivée des beaux jours, le samedi 2 mai 2020. Mais juste avant cela, on vous propose 3 soirées complètement exclusives (Premium et VIP) en compagnie de Peter Freestone du 24 au 26 avril. Vous pourrez vous rendre avec lui, notamment à Caux dans les chalets de Claude Nobs ou Freddie et Queen lui rendaient souvent visite. Vous pourrez d’ailleurs admirer le fameux piano utilisé par Freddie Mercury pour l’enregistrement de l’album « Jazz ». Enregistré à Montreux, le titre de cet album fait d’ailleurs directement référence au Montreux Jazz Festival. 

Sachez pour finir que Freddie Tours soutient et collabore très étroitement avec le Mercury Phoenix Trust qui lutte contre le VIH/Sida. Une partie du montant des Freddie Tours est directement reversé au Trust.

Toutes les informations sur :www.freddie-tours.com

A propos de l'auteur

Articles similaires