Initiée par Jack Lang et Maurice Fleuret à Paris en 1982, la Fête de la Musique réunit dans plus de 120 pays dans le monde, tous les 21 juin – date symbolique du solstice d’été – les musiciens, amateurs et professionnels, qui souhaitent s’y produire gratuitement.  À Lausanne, cette grande fête populaire offre depuis 1995 l’occasion de se réunir autour de la musique, sans hiérarchie de genres et de pratiques.

Diversité de la pratique musicale

Pour sa 24e édition, la Fête de la Musique aura lieu un jeudi et bat déjà son record de participation : plus de 60 scènes, dont 43 scènes officielles, 7 scènes Off, 13 Street Stages, 180 concerts et 2500 musiciens attendus à Lausanne. Du jamais vu pour un jour de semaine. Un succès populaire qui met en lumière l’immense diversité de la pratique musicale en Suisse romande, qu’elle soit amateur ou professionnelle. Electro, chant choral, ensembles d’harmonie, musique baroque ou métissages funk-hip hop, tous les styles de musique y seront représentés.

Un écrin pour les musiques folkloriques

Nouveauté pour cette édition, les musiques traditionnelles s’invitent à la Place Arlaud avec une demi-douzaine de groupes folkloriques issus de diverses communautés culturelles lausannoises : russe, albanaise, chilienne, portugaise, kosovare et andine. Sur la Place de la Palud voisine, l’Académie Suisse de Cor des Alpes leur fera écho avec ses 24 instruments mythiques. Cette performance sera à voir également en cours de soirée au Débarcadère CGN Lausanne Ouchy et sur l’Esplanade de la Cathédrale.

Des scènes en plein air au cœur de la Fête

Au centre-ville, le public pourra découvrir de16h30 à 00h30 une programmation proposée par les acteurs culturels lausannois partenaires de la Fête de la Musique : scène des Docks avec l’artiste bernoise Veronica Fusaro à la Place Centrale, scène présentée par Electrosanne avec le jeune collectif NŌX Place Pépinet, scène soul, hip-hop et folk-pop avec l’artiste lausannois Arma Jackson Place de l’Europe, Choréoké avec l’Association vaudoise de danse contemporaine à la  Place de la Louve. Pour terminer la soirée, un grand Bal musette ouvert à tous invitera le public lausannois à danser sur la Place de la Palud de 22h30 à minuit.

Scènes intérieures
D’autres artistes seront à découvrir sur les scènes indoor : Lynn Maring, Charlotte Grace et Adriano Koch à EJMA, Fatima Dunn One Woman Orchestra, musicienne éclectique zürichoise, à La Datcha, ou encore Yilian Cañizares au Palais de Rumine (BCU). À ne manquer sous aucun prétexte également, la soirée folk au Romandie avec l’ex-kid de Manchester devenu Helvète de cœur, Mark Kelly.

Les scènes classiques accueilleront quant à elles quelques petites pépites : VERBIER GENERATION, Quatuor à cordes des Musiciens de l’Academy et des Orchestres du Verbier Festival dans le hall central du CHUV, « Les 1000 et 2 nuits » conte musical avec les élèves de l’Ecole de Musique Lausanne au BCV Concert Hall et Yousra Dhahbi au Musée Historique de Lausanne.

Orchestres en classes – « Rap Symphonique »

Projet spécial de l’édition 2018, le compositeur Nicolas Von Ritter a élaboré un Rap Symphonique pour quatre Orchestres en classes de 6P et 8P issus de l’Ecole de Musique Lausanne et de l’Ecole de Musique Multisite Renens. Soutenus par la Fondation SUISA, les Orchestres en classe sont des classes de musique qui, dans le cadre de l’enseignement scolaire public, se transforment en orchestres. Les élèves, non musiciens, ont appris durant l’année à jouer d’un instrument avec des professeurs fournis par les écoles de musique partenaires. Le concert des Orchestres en classe sera donné en ouverture de soirée à la Salle Paderewski du Casino de Montbenon.

Street Stages, plateformes musicales de spontanéité

Né en 2016, ce projet de scènes de rue prend de l’ampleur grâce au soutien de l’Office fédéral de la culture, dans le cadre de la participation culturelle. Uniques en Suisse, les Street Stages incarnent une manière musicale de se réapproprier l’espace public. Cette année, 13 scènes en bois éphémères et modulables seront réparties dans la ville de Lausanne, prêtes à accueillir les musiciens et Djs qui souhaitent s’y produire de manière spontanée. Pour chaque Street Stage, une collaboration est mise en place avec un collectif, une structure culturelle, une école de musique, une association de quartier ou un établissement public. Parmi les nouvelles venues, les Plaines-du-Loup avec le collectif DNH, le Parc Eracom avec La Main Mise, Bibliomedia avec La Sacrée Déter et Pré-du-Marché avec l’association 100GÊNE.

En duo avec Fribourg

Parce qu’à deux c’est toujours mieux, la Fête de la Musique de Lausanne et celle de Fribourg initient pour la première fois une collaboration basée sur leurs valeurs communes. Pour cette édition, deux ensembles de haut niveau, le Big Band du Conservatoire de Fribourg et La Jeune Garde de la Landwehr se rendront sur les rives du Léman, tandis que le groupe Marquise et Dj Gemini seront à l’affiche à Fribourg. Cette collaboration devrait s’inscrire dans le temps et de nouveaux projets verront le jour pour les éditions futures. Affaire à suivre !

À Lausanne, la Fête de la Musique est devenue un événement incontournable, attirant chaque année 30’000 à 50’000 spectateurs.

Programme complet : www.fetemusiquelausanne.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.