Qu’il serait facile en ce dernier week-end du mois d’août de se morfondre, en se disant que l’heure de la rentrée scolaire sonnera bientôt. Penser à la liste de sa petite Cunégonde, qui pour la première fois se rendra seule à l’école, armée de son sac à dos Cars et de ses doublures de bouquins Spiderman. Franchement, il y a bien plus important à faire en cette fin août, comme par exemple, se rendre au Festiverbant festival du côté de Genève. Et comme vous allez pouvoir le constater, il ne s’agit pas du tout d’un festiv’ barbant. D’ailleurs vous étiez 6’800 l’année dernière à faire confiance au festival.

Les choses sérieuses commencent le vendredi 24 août dès 18h45, avec Les Fils Du Facteur. Ces deux Veveysans sont bien connus pour leurs spectacles interactifs et humoristiques, mais où la musique tient une place centrale. Les Fils Du Facteur, un show qui passe comme une lettre à la poste ! Suivra sur la grande scène, Rosendale et son blues/rock addictif. Ils viendront défendre leur dernier album ‘Long Way To Go’. On prend de l’élan, et on enfonce la barrière de Röstigraben pour accueillir les Bernois de Shakra. Ce groupe fait partie d’un des trois combos phares de la scène hard-rock helvétique. Depuis les années 90, l’ours bernois sort de nos frontières, grâce aux multiples concerts donnés par Shakra au niveau international. Le retour de Mark Fox au chant en 2015, nous ramène un peu au son d’antan de la formation suisse-allemande. De plus, leur dernier album ‘Snakes and Ladders’, est un joyau de hard-rock moderne. Joli coup de la part du festival, qui avec Shakra, a réussi à trouver un groupe qui mettra tous vos points d’énergie en émoi. Pour finir, Les Fils Du Facteur prendront à nouveau le relai. Samedi 25 août, les Français de Cachemire investiront la grande scène. Le nouvel album ‘Qui est la punk’ sera certainement mit à l’honneur. Ensuite, CoverQueen, un groupe qui comme son nom l’indique, reprend les titres emblématiques de Queen. Puis, Ca Va Chier, le groupe de reprise rock genevois assurera un set efficace ; papier de toilette pas obligatoire ! Place au dimanche 26 août avec une programmation toujours teintée de rock et de blues. Dès 16h, c’est Victor Transistor qui sera charger d’ouvrir cette dernière journée de festival. Nico Chona & The Freshtones, ce jeune guitariste de 27 ans, nous emmènera dans son univers des années 60’ et 70’, à l’aide de ses propres compositions originales. Daddy’O sera sur la grande scène. Sa mission : vous permettre de vous déhancher comme il se doit au doux son du rock’n’roll. D’ailleurs pour fêter ses 20 ans, le festival a organisé une surprise pour les danseuses et danseurs…

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le festival doit encore annoncer une grosse surprise pour le dernier concert du dimanche soir. Mais nous pouvons faire confiance au Festiverbant, et déjà réserver l’intégralité de son dimanche. Il y a école le lendemain vous dites ? …Mais on s’en fout !!

www.festiverbant.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.