preview_pieds_plats_03_Climax

Pas étonnant quand on est ‘Les vieilles godasses’ d’être les heureux instigateurs du festival ‘Les pieds plats’. Et sans vouloir mettre les pieds dans le plat, disons que c’est pas à tous les coins qu’on trouve une asso’ avec un nom pareil ! Les vieilles godasses, les pieds plats, et puis quoi encore, pourquoi pas les funky moonboots ou les santiags en chaleur ? Il se pourrait que l’on puisse avoir à faire à des fétichistes du pied, des podophiles incontrôlables ou alors à des dangereux maniaques obsédés par les chaussures ? Toujours est-il que que les vieilles godasses, trois potes fondus de musique en l’occurrence, se sont lancées au pied levé, dans l’organisation de concerts et de fil en aiguille (de cordonnier bien sûr) se sont commis dans ‘La nuit des pieds plats’ devenue par la suite festival. Ça va, vous suivez ? Vieilles godasses ou pas, ils sont partis du bon pied (oui, facile… et alors) et c’est sans doute parce qu’ils ont le pied léger qu’ils battent le pavé avec la même vigueur qu’à leurs débuts pour une cinquième édition tout à fait bien chaussée. Une programmation qui s’étoffe d’année en année, tout en restant fidèle à ses principes, entrée libre pour tous les bipèdes et groupes romands au menu. Du coup pas besoin de faire des pieds et des mains, suffit juste d’y aller, et pourquoi pas à pied comme pour un pèlerinage.

preview_pieds_plats02_Cheyenne_Benkler

‘Un kilomètre à pied ça use, ça use’ ! Trêve de conneries, remettons les pieds sur terre et passons au programme 2015. Du rock, bien sûr, avec Climax et Snurfu mais la fête serait sans doute un peu moins folle sans Somewhere Wolves, du metal punk de Lôzanne qui en a dans les godasses. Et puis, en veux-tu en voilà, un peu d’acid rock psychédélique dans ta face de citron avec Ritual Boogie. Le sludge progressif des veveysans d’Herod et pour lever un peu le pied, un soupçon de folk blues fantasmagorique avec Cheyenne. Les soirées peuvent être fraiches en juin, rien de tel pour réchauffer l’atmosphère que de la world latino, Afré&Pipo mettra dans sa poche tous les amoureux de guitare. Et puisqu’il faut le dire, disons-le, une fête en plein air n’est pas vraiment une fête en plein air sans sa petite dose de chanson réaliste ! Les vieilles godasses ont pensé à tout avec les genevois de Kaceo et les très rétro The Street Lemon du folk un assez barré un brin manouche, un poil rockab’, juste de quoi retrouver la bonne humeur même si tu t’étais levé du pied gauche. Que ce soit pour y prendre ton pied, pour user tes godasses en dansant, pour le fun ou parce que t’as pas envie de rater ça, il y a mille et une bonnes raisons d’aller trainer tes guêtres au bien nommé Festival les Pieds Plats.

www.piedsplats.ch

preview_pieds_plats_01

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.