fest_festival.celtique.corbeyrier01.OK(BD)
C’est le retour des beaux jours (si Taranis, Dieu du Ciel et du Tonnerre, nous laisse tranquille), et qui dit le retour des beaux jours dit envies de terrasses, de coups de soleil et d’apéros. Quoi de mieux dans ces conditions que de mettre son kilt, sa corne en bandoulière, et de partir à l’assaut de Corbeyrier pour la onzième édition de son désormais incontournable Festival Celtique ?

Les 24 et 25 juin se tiendra dans le Chablais vaudois un rassemblement très apprécié des amateurs de culture celte. Ici, pas d’affiche pompeuse pour attirer les visiteurs. Pas besoin de ça ! Le festival mise sur une ambiance familiale, à même d’attirer tout un chacun, dans un cadre magnifique, de quoi nous rappeler nos lointains ancêtres sans aucune peine. Au programme de cette année, des groupes de tous les horizons, du plus classique au plus punk. On débutera avec le quatuor breton de Meskad, et on terminera en sueur avec les punks de WAF. Et entre les deux, une myriade de sonorités très variées, qui vous feront sans aucun doute voyager. La Bretagne n’est pas la seule terre représentée : Mànran nous viennent d’Écosse, et depuis 2011, ils affolent les charts grâce à un savant mélange d’instruments classiques et de batterie, basse et autres claviers. À mentionner également le groupe suisse Hydromel, habitués du lieu qui font leur grand retour parmi nous cette année. Qui a dit que la musique celtique était ennuyeuse ? Certainement pas nous !

Si les groupes présents ne vous ont pas encore donné envie de sautiller, soit vous êtes en déambulateur, soit il vous faut un petit coup de pouce. Et on a pensé à tout ! Pas de place pour les mous du genou, la danse est comme toujours à l’honneur. Amateurs éclairés autant que profanes sont les bienvenus, avec une initiation prévue afin de ne laisser personne en rade. Mais il faut de l’énergie pour danser, et qui dit énergie, dit se remplir la panse. L’organisation n’a pas oublié de répondre à ce besoin crucial du guerrier, et comme toujours vous pourrez accompagner vos bières, cervoises et autres hydromels de sanglier à la broche, de moules frites ou encore de crêpes. Pour compléter le tout, une petite balade digestive par le village celtique s’impose. L’occasion de découvrir un peu plus cette culture qui va bien au-delà de la musique et de la danse, grâce aux artisans présents sur le site. Envie d’un peu plus de calme ? La forêt enchanteresse se trouve à deux pas, et qui sait ce que vous pourrez y croiser…

En bref, un festival à ne pas manquer, en famille ou entre potes. Pas d’excuse, les enfants jusqu’à 14 ans ne payent pas l’entrée. Mention spéciale aux porteurs de kilt, qui bénéficient eux aussi d’un rabais. Pensez au geste écolo : des navettes font les aller-retours entre la gare d’Aigle, Yvorne et le festival.

www.festival-corbeyrier.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.