Tarja Turunen, par Jean-Blaise Betrisey

Tarja Turunen, par Jean-Blaise Betrisey

C’est aujourd’hui Jean-Blaise Betrisey, un abonné et grand supporter de Daily Rock, qui vient nous raconter le concert de Tarja pour lequel il a gagné son billet grâce à nos concours.


Tout émoustillé par les précieux sésames reçu par Daily Rock, je me suis rendu, un soir d’épais brouillard, à Zurich The Unique pour le récital de Tarja la divine.

On se souvient de son dernier passage en Suisse – dont une date mémorable au Rocking Chair de Vevey en février 2014 – lors de la tournée marathon de Colours In The Road 2013-2015, au cours duquel métal symphonique et pièces classiques alternaient subtilement.

Au vu de l’énoncé du concert, « Ave Maria Christmas Tour », je suis allé fouiner sur YouTube et sur le site de la belle soprano finlandaise. Il apparaissait clairement que nous allions assister à un concert « classique ». Tarja déclare adorer chanter les « Ave Maria », dans toutes leurs déclinaisons, ce thème se prêtant particulièrement bien aux Fêtes de fin d’année. Elle vient d’ailleurs de sortir un album qui lui est dédié, « Ave Maria En Plein Air ».

Accompagnée d’un pianiste, d’un violoncelliste – qui a signé les arrangements musicaux de toutes les pièces jouées et d’une violoniste, tous brillants, Tarja a délicieusement ensorcelé l’assistance dès les premières notes. Une vraie « Reine des Neiges », dans sa cape blanche, toute de sourire, de grâce et de grande classe. A aucun moment elle ne campe une attitude de diva, mais bien au contraire, ponctue son récital de temps à autre d’une pointe d’humour, d’un regard complice et amusé avec le public. Les « Ave Maria » alternaient avec des titres de Noël plus populaires, pour finir avec un titre de Nightwish, « Walking In The Air » (reprise elle-même du « Bonhomme de Neige » d’Howard Blake) qui souleva la salle comme un homme. En rappel, un délicat « Stille Nacht, Heilige Nacht » pour nous souhaiter la plus douce des nuits et les plus belles des Fêtes de fin d’année.

Au final, nous n’aurons pas vu le temps filer lors de cette heure et demie de pur bonheur musical. Même les fans « purs et durs » de Tarja et Nightwish ont dû sans aucun doute trouver leur compte et patienteront quelques mois avant un nouvel opus de métal symphonique signé par la belle Finlandaise.

Tarja Turunen, par Jean-Blaise Betrisey

Tarja Turunen, par Jean-Blaise Betrisey

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.