Nadia a gagné via le Daily Rock des billets pour le concert de Deftones le 20  avril 2017. Elle vous raconte sa soirée dans un fan report ! 


Que dire de cette soirée, si ce n’est qu’elle fut satisfaisante, sans être exceptionnelle.

Arrivée sans problème à la Halle 622 située à deux minutes de la gare Oerlikon de Zürich : facile d’accès, spacieux avec vestiaires pas chers et ambiance chill au bar qui donne envie de s’y attarder et de se pointer uniquement à l’heure du show principal (ce qui fut le choix d’un grand nombre).

De notre côté, nous avons décidé de nous faufiler directement aux premiers rangs afin de profiter un maximum du show et des invits offertent par Daily Rock qu’on remercie du fond du coeur au passage 😉 !

Skyharbor, le groupe guest de metal progressif, a directement attaqué avec un titre qui en jetait pleins les tympans mais qui a malheureusement provoqué de nombreuses grimaces spontanées dans le public. Le son étant mal équilibré, avec une batterie et une basse très présente pour une guitare et un chant qui avaient de la peine à s’affirmer. Le chanteur (qui pourtant s’époumonait) était, au final, quasi-inaudible dans un mélange cacophonique. Quel dommage… car le groupe fort énergétique et très talentueux aurait pu convaincre le public qui au final, il faut le dire, a eu du mal à décoller.

Leurs derniers titres « Evolution » et « Blind Side », ont toutefois eu plus de succès et ont clôturer leur performance sur une note un peu plus positive.

Bien que leur Live ait été quelque peu décevant, c’est un groupe que je recommande tout de même clairement. Leur richesse rythmique nécessite une écoute attentive qui ne manquera pas de satisfaire les amateurs de progressif.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes qui jouent des instruments de musique, concert, nuit et intérieur

Une vingtaine de minute plus tard, arrivé en scène de Deftones. Le groupe tant attendu.

Le son, tout de suite plus clair avec la basse d’un Sergio souriant bien ajustée et une grosse caisse du batteur Abe qui résonnait jusqu’au tréfonds de nos entrailles avec un plaisir difficile à dissimuler.

Chino de son côté a montré une énergie phénoménale et contagieuse qui a rendu fou un public déjà surexcité, tandis que Stephen à son habitude, les cheveux flottant aux vents, jouait de sa guitare, imperturbable.

Le choix de la setlist regroupait les titres les plus anciens comme les plus récents (Korea, Rosemary, Diamond Eyes, Tempest, My own summer, Change in the house of Flies, Gore etc…) le tout arrangé dans un parfait équilibre entre douceur et frénésie sauvage.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes qui jouent des instruments de musique, concert, nuit et guitare

Le public a sauté, headbangué, et pogotté avec joie et ferveur et la salle devenue pleine à craquer chantaient les refrains en coeur. Certains ont même eu la chance de serrer Chino dans leur bras, celui-ci montrant une grande affection pour son public.

Bref, un show en somme réussi, peut-être un peu court, mais à la hauteur des attentes !
Encore merci à DailyRock pour la soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.