cd_fai.baba.OK(BD)

Une ballade déchirante (‘The Savage Dream’), un blues tout aussi déchirant, le côté électrique en plus (‘You Love like an Animal’), la suite n’est que répétition de moments à fleur de peau, voix haute perchée et solo psyché. On le dit shaman, il ne fait finalement que chanter des incantations et des suppliques borderline avec la même implication qu’un Asaf Avidan. Salé, sucré, ce ‘Savage Dreamer’ est cohérent bien que peut-être répétitif sur la fin. Il est néanmoins hautement inspiré et la sincérité du monsieur suinte par tous ses pores. Ses fantômes l’accompagnent tout au long de son œuvre, parfois plus présents, parfois plus effacés. On se laisse facilement emporter par des grands passages perdus dans le vague (‘New York City’) dans lequel notre esprit n’a plus rien à quoi se raccrocher. Et on aime !

 

FICHE CD
‘The Savage Dreamer’
Autoproduction

https://mx3.ch/faibaba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.