Enzo-Donnaruma

©Enzo and the Glory Ensemble

J’ai trouvé LA raison pour laquelle Christine Boutin est si remontée contre le Metaaal : elle a fauté avec Dio ! Et ça a donné Enzo…du coup, comme sa fanatique de mère, il a glissé vers le côté obscur de la force. Comme ce n’était pas suffisant, Enzo the Great a pris, semble-t-il, des cours de chant avec Zuccherro, italian attitude oblige.

Cet album est un hymne au rock chrétien et au white metal, même si ça fait mal au sachet d’admettre que ce style existe…Dans le genre rien à dire. Tout est en place, tout est béni, tout est consacré, tout est en odeur de sainteté, bref ! J’ai vomi, pardon…Je veux dire ‘Votre Père, Sa Mère, le bœuf et l’ane et tout le bataclan’. Amen.

Bon, allez j’me barre en cure de Black Metooool. A plus les culs bénis!

FICHE CD
In The Name Of The Father
Underground Symphony
www.enzodonnarumma.com

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.