Enslaved

Enslaved arrête le temps et nous parle de ‘In Times’, leur dernière livraison.


Vous sortez votre treizième album, comment l’avez-vous écrit et de quoi traite-t-il ?
Ivar : Il a été enregistré en septembre, mixé le mois suivant et finalisé en novembre 2014 dans trois studios différents. A Bergen. Suite à cela, on a voulu aller à l’extérieur dans la forêt de Valevåg pour y enregistrer des sons naturels et apporter quelques petitestouches expérimentales. Le mixage et le mastering ont été faits au Fascination Street Studios, Ørebro, Suède. Après, il y a plus un thème pour l’album qu’un concept-album. D’ailleurs, celui-ci est déjà révélé dans le titre. C’est à propos du Temps et du Temps au sens très large. Le temps comme une entité physique, le temps où nous existons psychologiquement : le passé, le présent et l’avenir, le temps comme un ingrédient mythologique, le temps comme des portails magiques, le temps comme un consolateur et une source de crainte …

Qu’avez-vous voulu améliorer par rapport à ‘Riitiir’ ?
Grutle : Tout ! Nous avons été vraiment satisfaits de la façon dont nous avons enregistré ‘Riitiir’, donc nous avons essentiellement essayé d’affiner un peu la méthode. Nous avions décidé de réenregistrer en live pour la première fois depuis pas mal d’années. Nous avons enregistré les batteries, la basse et la guitare rythmique d’Ivar, le tout simultanément. Nous avons fait ainsi pour essayer d’ajouter une approche plus organique et dynamique aux choses. Cela a été fait en live dans le studio et cela ressemble beaucoup à un vrai groupe ! Nous avons décidé d’utiliser cette formule et maintenant, nous connaissons les pour et les contres de ce mode d’enregistrement.

Parle-nous de la pochette. Dans un premier temps, j’ai trouvé ça poétique, un peu comme la pochette du dernier Pink Floyd ‘The Endless River’…
Bien qu’il ait une signification légèrement différente de ‘The Endless River’, je t’en remercie. La couverture est une vision de notre musique et des paroles et dans l’autre sens, la musique est la bande sonore de la pochette. Il y a beaucoup d’allusions dans les paroles qui se rapprochent des symboles qu’on retrouve dans l’illustration. C’est un artwork ouvert, tout comme le temps qui est un thème très ouvert. Mais, je ne serais pas grossier vis-à-vis des fans, des passionnés qui aiment interpréter ce qu’ils voient. Aimez les mystères ! Disons juste qu’il contient des sujets de mythologie, de runes, de vie, de mort, de psychologie, de magie et de perte.

Enslaved-cdFICHE CD
In Times
Nuclear Blast Records

www.enslaved.no

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.