emilie.zoe

Petite discussion avec Emilie autour d’une superbe tranche de tarte pour la sortie de son premier album, ‘Dead-End Tape’ verni le 27 mai dernier au Bourg, à Lausanne.

Dans quel contexte ‘Dead-End Tape’ a été enregistré ?
Très simplement et très rapidement, dans un ancien centre de tir transformé en local de répétition dans le Jura. On a enregistré là-bas avec Louis Zucker, un producteur de musique lo-fi, sur son enregistreur cassette quatre pistes. Ce n’était pas dans l’idée de faire un disque, mais on a trouvé que ça avait assez de valeur pour en devenir un. C’est un album guitare-voix, Louis joue quelques instruments en plus : c’est hyper brut, comme une démo pour laquelle on se serait bien appliqué. La forme principale de l’album, c’est le vinyle : il y a plein de petit bonus qu’on a sérigraphie à la main. La pochette, c’est le négatif d’un Polaroid qu’on a réussi à fixer : c’est une sorte de pré-image, un peu comme les version ‘démos’ de ces chansons.

Nicolas Pittet, le batteur avec qui tu joues maintenant, n’a donc pas collaboré ?
C’était avant qu’on commence à jouer que les deux. Ça c’est fait au moment où j’ai décidé de plus tourner en groupe, où je me suis dite que ce que j’aimais dans la musique c’était ce qui était simple au niveau de l’orchestration, les sons bruts, quand tous les détails ont leur importance.

Comment envisages-tu ce line-up à deux ?
Ça m’intéresse d’avoir un son plein en live, alors qu’on n’est que deux. Je suis toujours à la guitare et au chant : je compense au niveau basse avec un octaver. En plus de la batterie, Nicolas fait quelques backing et des claviers. Ça étoffe le tout et donne l’impression que c’est un groupe entier qui joue … On est d’ailleurs en train d’enregistrer un autre album à deux, avec un son plus gros, plus ‘plein’.

Tu as porté ta voix pour la série suisse ‘Anomalia’, comment ça s’est passé ?
On m’a simplement demandé si l’un de mes morceaux pouvait être utilisé comme générique de fin d’un épisode et ensuite ils m’ont proposé de collaborer sur le générique. Ex-Fauve (Nicolas Julliard, pas le groupe se terminant par ≠) a écrit la musique et les paroles, et j’ai posé ma voix dessus. Je ne le connaissais pas du tout avant, c’était un bon exercice d’entrer dans un autre univers, je n’avais jamais fait ça.

Quelques dates importantes à venir ?
On jouera à Festineuch le 10 juin et aussi en première partie d’Elysian Fields à Ebullition le 21 octobre. [FR]

www.emiliezoe.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.