DR92-mars-une_72DPI

Daily Rockeuses, Daily Rockeurs,

La génération Y s’emmerde. On a été élevés au sucre et finis à la kéta. On n’a plus rien à dire et plus rien à explorer. Alors on écrit sur rien. Les chanteuses de folk acoustique nous parlent de leur machine à café, tandis que Fidlar nous parle de bière pas chère (‘I drink cheap beer, so what – fuck you’), Wavves de leur descente d’acide (‘I’m just having fun with you’), Dune Rats compose un morceau entier sur les thèmes ‘Dalai Lama, Marijuana, Big Banana’, ou Allusondrugs ‘Should have gone to uni’. Tandis que le punk ou grunge ont fait la gloire des années pré-2010 à coup de levées de boucliers sur des guitares acérées, maintenant, on se fait chier. On a le cul bordé de nouilles, coké jusqu’à l’os, et on gratouille sur la Gibson offerte par papa-maman dans notre chambre en colocation, et nos répètes ressemblent plus à un apéro qu’un moyen de création. On n’a plus rien contre lequel se rebeller et hausser la voix. On chante sur la drogue et l’apathie. On crie notre ennui mortel, nos soirées sans soif et les lendemains d’hier. Ou peut-être que le nouveau Grand-Mal, c’est nous-même…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.