dr 61

Rockeuses, Rockeurs,

Choisir un sujet d’édito n’est pas toujours chose aisée et pourtant ces temps il y a foultitude de sujets à aborder.

On pourrait parler de ces deux tragédies intergalactiques survenues il y a peu. Le décès des Armstrong (physique pour Neil, sportif pour Lance), mais sans grand rapport avec la musique me direz-vous. On pourrait parler par contre du passage sur mars (grâce à Curiosity) d’un morceau de Will.I.Am. C’est vraiment tout ce qu’on peut leur offrir aux martiens?! Si Metallica était régulièrement utilisé par l’armée ricaine pour torturer les talibans, on doit vraiment prendre les extraterrestres pour des gros méchants. De là à dire que les humains sont en train de devenir des terroristes auditifs, il n’y a qu’un pas.
De là à dire que les humains sont en train de devenir des terroristes auditifs, il n’y a qu’un pas.

On pourrait aussi parler de Muse qui passe son temps à essayer de sortir des hymnes plutôt que de bons morceaux (plagiant Queen et Skrillex au passage). Sinon on pourrait évoquer des choses plus sympas comme le vin Motörhead qui, parait-il, est succulent (parole de Valaisan !) ou alors des choses plus terre-à-terre comme les sorties tonitruantes de The Shit, groupe bernois super rock’n’roll et de Sophie Hunger et son très réussi ‘Danger of Light’.

Il reste même une petite place pour les Acteurs de la Scène Musicale Suisse (www.musikschaffende.ch) qui poussent un coup de gueule contre les grandes entreprises (Swiss(com), Orange) qui se servent impunément des qualités de leur musique pour faire leur beurre en s’incrustant avec leurs bannières racoleuses sur des sites de téléchargement illégaux. En gros, c’est comme si Favez offrait un portable gratos (préalablement dévalisé dans une succursale Swisscom) dans leur nouveau digipack.
Et les déjà démodées Pussy Riot ben… elles ont qu’à croupir en silence…

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.