dr 48

Rockeuses, Rockeurs,

Alors ça y est, il parait que la planète est en ébullition, que les dictateurs se font virer à tour de bras et que même le grand méchant Kadhafi qui, il y a peu voulait rayer la petite Suisse de la carte du monde, ne sait plus à quel prophète se vouer. C’est-y pas rock’n’ roll tout ça?!

Pendant ce temps, dans un registre un peu moins réjouissant, nos voisins français aveuglés par leur engouement pour ‘les filles et les fils de’ sont subjugués par une certaine Marine qui ne va pas tarder à faire des vagues. Et, oui moi aussi ça me fait de la ‘Pen’. Mais ne ricanons pas, parce qu’on a l’air malin avec tous nos moutons broutant au coin des rues sous un soleil naïf et hyperréaliste, estampillé cent pourcent pur Suisse, pauvres bovidés dont la blanche toison se pare de reflets brunâtres. Et même pas l’ombre d’une petite révolution à se mettre sous la dent. Heureusement qu’il reste la bière et le rock pour se consoler !

Et qu’est ce qu’il dit le rock en ce joli mois d’avril? Il rigole tout bas en pensant à ce vieil adage qui dit ‘Vivre jeune, mourir vite’. Belle connerie, quand on sait que l’actualité du rock fait la place belle à des papis. Voyez Mick Jagger (n’en déplaise à Manœuvre), on n’aurait pas cru quand il chantait ‘Brown Sugar’ qu’il ferait preuve d’autant de longévité. L’actualité de ce printemps 2011 passe par un album à venir Jagger/Dave Stewart (encore un jeunot qui a connu son heure de gloire dans les 80’s avec Eurythmics) et un collector des Stones, cent-septante-trois titres que les fans jeunes et fauchés ou vieux et friqués vont s’arracher. Pendant ce temps de jeunes groupes qui ont des trucs à dire et à inventer courent après le financement, cherchez le hic !

Et qu’est ce qu’il dit le rock en ce joli mois d’avril ? Il rigole tout bas…

Sinon, en avril on peut aussi écouter le dernier Cellophane Suckers un truc de ouf, genre le punk rock dans tous ses états, se ruer sur le tout nouveau et rutilant Rambling Wheels ou attendre en se tordant les mains de désespoir le nouvel Amy Winehouse. Pour les amateurs de live, allez voir les Wombats, The Do, le joli Medi ou Apocalyptica, et si vous préférez les vieux, après tout, tous les goûts sont dans la nature, vous irez applaudir les Young Gods à l’Impetus Festival. Allez, soyez pas frileux !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.