dr 47

Rockeuses, Rockeurs,

Certains rockers se foutent bien de notre gueule. J’ignore si c’est l’âge ou le pognon qui nous les a gâtés, mais ils ne s’améliorent pas en vieillissant. Et c’est justement parce qu’on aime le rock qu’on ne peut pas tout laisser passer.

Prenez Bon Jovi, par exemple, qui vendent actuellement des billets de concert VIP à quatre-cent soixante balles pour un ‘Diamond Circle’ de… sept-cent cinquante personnes ! Oui, ça s’appelle de l’arnaque. Hey les mecs, vous êtes multimillionnaires et vous vous amusez encore à enfler vos fans comme ça!? C’est indigne de vous et c’est une insulte pour nous. ‘You Give Rock a Bad Name’. Mais vous n’êtes pas les seuls à énerver. Prenez AC/DC, qui donnent quasiment le même concert depuis vingt-cinq ans, minuté et professionnel jusqu’au bout des cornes, avec quasiment toujours les mêmes chansons, systématiquement le même final, et presque aucune interaction avec le public. Ben ouais, les gars, ça vous ferait mal au cul de changer vos set lists? Les Rolling Stones, Springsteen, Iron Maiden ou même Kiss sont aussi mythiques que vous (voire plus) et ils osent parfois le changement, eux.

C’est indigne de vous et c’est une insulte pour nous. You Give Rock A Bad Name.

Alors bon, c’est vrai, en ce qui concerne le changement, on ne va pas se mentir, il y a aussi des rockers dont on aurait vraiment préféré qu’ils ne changeassent pas. Il y a bien sûr Ozzy (no comment). Il y a aussi, depuis plus d’une année, Aerosmith et les lamentables prises de becs entre Steven Tyler et Joe Perry par médias interposés : sérieusement, essayez de pondre un album potable ou fermez vos gueules, les mecs. Prenez exemple sur Van Halen qui le fait très bien (fermer leur gueule, en tout cas). Mais vous savez le pire, dans tout ça ? C’est que, malgré tout, on ne peut s’empêcher de les aimer quand même, tous ces vieux enfoirés. Parce que c’est la famille. Et parce qu’il faut en profiter tant qu’ils sont avec nous. Franchement, je regrette de ne pas savoir comment aurait évolué Elvis jusqu’à aujourd’hui. Et j’aurais bien aimé pouvoir me réjouir à l’idée d’aller voir les Ramones en concert demain.

Alors profitons de cette année 2011 qui s’annonce exceptionnelle. Les nouveaux albums des Diamond Dogs et de Social Distortion sont sortis, ceux de Mike Tramp et de Michael Monroe sont dans le pipeline : c’est bon, l’année est sauvée. D’autant plus que, tels des cerises, l’album solo de Dregen, le prochain Sixx:A.M. ou le nouveau New York Dolls devraient encore venir s’agglutiner sur ce déjà bien beau gâteau fourré au rock ‘n’ roll !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.