©Duke Garwood

Si ‘Only Love’ sentait les envolées solitaires dans le désert, ce ‘Garden of Ashes’ se veut plus sombre et simpliste, à l’image d’une ville anglaise, froide et industrielle. Si le morceau éponyme est un excellent résumé de la situation actuelle (‘nous avons réduit le jardin du paradis en cendres’, explique le chanteur), Garwood ne lève pas pour autant le bouclier de la colère, et pose plutôt des titres mélancoliques et rêveurs dans la veine garwoodienne. Bien que l’on regrette l’absence de titres à un rythme plus soutenu, ‘Garden Of Ashes’ est un effort considérable, surtout au niveau du fond que de la forme. L’idéal serait pour lui de faire un coffret collector avec une bouteille de whisky à déguster à l’écoute de chacun de ses nouveaux albums, son talent de bluesman nous assoiffant à chaque reprise.

Duke Garwood
Garden of Ashes
Heavenly Recordings
www.dukegarwood.co.uk

DUKE GARWOOD - Garden of Ashes
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.