Officiant comme guitariste à tout faire dans le prolifique quatuor Blues Pills, le Breton Dorian Sorriaux se lance en solo. Loin du rock rythmé qui a fait la réputation de Blues Pills, il révèle ici une facette plus intimiste, beaucoup plus folk, mais toujours tintée de psyché. ‘Hungry Ghost’, premier effort solo produit par son acolyte Zach Anderson, bassiste chez Blues Pills, sera disponible le 29 juin chez Soulseller Records.


Dorian, nous t’avons vu porter haut les couleurs de la France au sein de Blues Pills qui a maintenant l’ampleur que l’on connaît – pourquoi ce choix d’un parcours solo à ce moment ?
Dorian Sorriaux : On a énormément tourné avec Blues Pills depuis 2014, presque incessamment. On s’est formé en 2011, et tout le reste a été une grande tempête et tourbillon d’évènements. Nous avons donc décidé de faire une petite pause cette année, histoire de reprendre nos esprits. Cela faisait quelque temps que je jouais pas mal de musique plus folk et acoustique pendant mon temps libre, du coup, quand on a décidé de faire une pause avec Blues Pills, je me suis dit que ça serait le moment parfait pour me focaliser un peu plus sur ce genre musical et créer quelque chose que je n’avais pas fait auparavant.

On découvre un projet intimiste, atmosphérique presque chamanique ; pourquoi cette orientation ?
Cela s’est fait assez progressivement : à quinze ans, je me suis mis à écouter de plus en plus de musique folk des années 60/70. Ça a commencé avec Neil Young, ensuite j’ai découvert Bert Jansch, John Martyn, Nick Drake… J’aime beaucoup la folk psychédélique avec ce genre d’atmosphère. En composant, ce style atmosphérique/chamanique est donc venu naturellement.

On découvre aussi les possibilités de ta voix et tes qualités de songwriter : c’est un aspect que tu ne soupçonnais pas chez toi ou c’est quelque chose que tu voulais montrer de toi à ce moment précis de ta carrière, au-delà de tes talents derrière la six cordes ? 
Merci pour le compliment ! Cela fait plusieurs années que je développe mon côté écrivain et chanteur, mais je m’y suis mis à fond depuis une année. J’ai commencé à composer plus dans ce style, à désaccorder ma guitare en accords ouverts… Au bout d’un moment, ne ne savais plus trop si je voulais partager ces morceaux ou les garder pour moi. Au final, l’envie de les jouer sur scène et de les enregistrer a pris le dessus, et j’ai donc enregistré ‘Hungry Ghost’ dans le studio de Zach (Anderson) en Suède.

Est-ce que ce projet restera uniquement acoustique ? Ou peut-être désires-tu explorer des choses un peu plus électriques, tout en gardant cette patte ? 
Tout est possible ! Je pense au moins ajouter de la batterie quand je ferai un album complet. Je compte expérimenter avec plusieurs instruments comme des cordes, différents pianos et percussions que je n’ai pas encore utilisé dans mes projets musicaux jusqu’à présent. Je laisse les choses assez ouvertes pour le moment, afin de ne pas me poser de barrières.

A quoi doit-on s’attendre désormais, en tout cas dans les mois à venir de ton côté ? Une tournée solo ? 
Je vais sortir mon EP avant l’été (NDLR : il sortira le 29 juin), la première tournée sera juste en Bretagne fin avril/début mai (retour aux sources). Ensuite je ferai quelques concerts et festivals avec Blues Pills (NDLR : le groupe sera en tournée en Europe, notamment au Wacken Festival) et quelques concerts solo durant l’été. Je ferai également une tournée solo en Europe, beaucoup de dates françaises et allemandes en septembre. Bref, pas de quoi s’ennuyer !

Nous te laissons le mot de la fin : peut-être as-tu des personnes à remercier ou un message à faire passer à nos lecteurs ?
Merci à toi pour ton intérêt pour ma musique, et à tous ceux et celles qui ont pris le temps de lire cette interview ! [JC]

www.facebook.com/spacedorre

FICHE CD

Nom de l’album : ‘Hungry Ghost’

Label : Soulseller Records

Note : –

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.