Alors que les fêtes familiales sont passées et qu’on l’on remplit son frigo d’alcools divers, il faut néanmoins préparer son premier janvier. Que l’on ait passé son 31 à manger des langoustes et siroter du champagne ou dans les chiottes de ce refuges sans chauffage, voilà une liste de documentaires musicaux que vous pouvez retrouver directement sur Netflix.


Foo Fighters – Back And Forth
Tout commence par le début, soit Nirvana à son apogée. Une plongée dans la création d’un groupe devenu mythique, un peu contre son gré, de la fin de Nirvana à l’écriture de leur nouvel album. Un documentaire prenant sur un groupe qui a vécu de multiples tumultes pour arriver à son paroxysme. 

Anvil – The Story Of Anvil

Le groupe le plus malheureux de la planète a enfin son film! Suivez-les en tournée dans leur combat pour défendre le metal par monts et par vaux. Bien que rien ne se passe comme prévu, on est très vite embarqués dans ces péripéties malheureuses qui nous font réaliser que les rock stars ne le deviennent pas à coup de travail acharné.

Metallica – Some Kind Of Monsters
En parlant de rock-star, ça vous dit de regarder un documentaire sur les métalleux les plus connus de la planète? on se retrouve ici avec quelques cheveux blancs en moins, tandis que Metallica entre en studio pour enregistrer ‘Saint Anger’. Un documentaire rempli d’égos (même le psychologue n’arrive plus à passer les portes) sur une période tendue de l’histoire du groupe qui aurait bien pu les achever.

Twisted F**ing Sisters
Bien avant que les groupes ne partent en tournée, ceux-ci était souvent résidents de salles, clubs, jouant 6 soirs par semaine pour la bonne réputation de la salle en question. C’est ainsi que commence la carrière des Twisted Sisters, un groupe de showmen incroyables qui retourne New-York en volant les vêtements de leur mère. On s’éclate comme des fous, et on découvre surtout comment les groupes arrivaient à avoir un nom dans une jungle musicale qui nous ferait pâlir.

Hired Gun
Exit les groupes, place aux ‘Hired Guns’, ces musiciens engagés pour partir en tournée ou enregistrer des parties sur un albums d’artistes solos. Autant Alice Cooper que P!nk se partagent les mêmes musiciens blindés de talents. Mais faire partie d’un groupe sans pour autant avoir son nom à quelque part n’est pas une sinécure, et ce documentaire fait la lumière sur un monde de la musique trop peu connu. Une perle.

Eagles of Death Metal – Nos Amis
Le 13 novembre 2015, le Bataclan se retrouve pris aux griffes du terrorisme. L’une des expériences les plus traumatisantes pour Eagles Of Death Metal, qui relate ici cette expérience surréelle qui les marquera à jamais. De nombreux fans prennent également la parole pour raconter leur expérience de fans de la première heure, et leur expérience de l’attaque. Jesse Hughes et Josh Homme font preuve d’un courage énorme pour ce ‘Nos Amis’, qui a secoué nos entrailles. 

Gravity Is Just A Habit
OK GO est plus connu pour ses clips que pour sa musique. Ce court documentaire raconte la réalisation de leur clip ‘Upside Down, Inside Out’, filmé en Russie en apesanteur (littéralement), grâce à une bande de fans qui décidèrent de leur prêter leur avion Zero-G. De quoi nous fasciner encore plus sur la créativité de ces mecs.

Kurt & Courtney
Le voilà enfin sur Netflix! Ce documentaire suit le journaliste Nick Broomfield sur les traces de meutre/suicide le plus connu de l’histoire du rock. On s’enfile dans les recoins les plus obscurs, glauques et nous tirant parfois un sourire narquois sur les évènements qui ont mené à la mort de Kurt Cobain. L’un des docus à voir une fois dans sa vie.

Strike A Pose
Que serait Madonna sans son côté controversiste et sulfureux? Une image qu’elle a adoré adopter sur sa tournée il y a plus de vingt-cinq ans, où elle s’entoure de sept danseurs (6 gays, 1 hétéro) pour partir sur une tournée rocambolesque qui prône la liberté et l’affranchissement des règles. Une histoire d’amour touchante et hilarante sur cette équipe de danseurs, un quart de siècle plus tard.

Sound City
L’histoire d’un studio qui enregistre tout en bande et qui a une réputation qui le précède : Guns’n Roses, Red Hot Chilli Peppers, Nirvana, tous ont enregistré sur cette table de mix iconique qui n’a pas survécu à l’évolution de la technologie, avant que Dave Grohl ne rachète cette console et recommence tout depuis le début. On découvre ici la passion des musiciens pour l’enregistrement sur bande et leur volonté à faire perdurer une méthode d’enregistrement coûteuse, astreignante, mais si magique et belle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.