© Dan Santoni

© Dan Santoni

A l’occasion de la sortie du septième opus du groupe californien, nous avons pu nous entretenir avec les sympathiques Dez Fafara et Mike Spreitzer (chanteur et guitariste).

En 2014, après le départ de John Boecklin et Jeff Kendrick tu annonçais que DevilDriver ferait une pause, car tu voulais te concentrer sur Coal Chamber. Quel effet ça fait d’être de retour?
DEZ : Je n’ai pas abandonné DevilDriver pour me concentrer sur Coal Chamber, c’était plutôt le fait que DevilDriver ayant enchaîné les tournées et les albums en 12 ans, je sentais qu’il était tempsde faire une pause, et Coal Chamber m’offrait l’occasion de tourner. Mais ça fait plaisir d’être de retour avec DevilDriver, en plus avec le nouveau lineup. Je passe les plus bons moments de ma vie !

‘Trust No One’ est le premier album qui comporte le lineup actuel. En quoi Neal Tiemann et Austin D’Amond ont influencé sa création ?
DEZ : Neal a écrit plusieurs très bonnes chansons et Austin a apporté quelques riffs aussi, mais la personne à qui on doit le plus est Mike. Il a vraiment donné sa personnalité et sa couleur à l’album, en apportant une touche de fraîcheur à notre son tout en lui restant fidèle.
MIKE : Au début du processus d’écriture, je voulais composer les morceaux entièrement seul avec Mark Lewis (n.d.r. : producteur du groupe) me donnant son avis critique tout au long du processus. Mais dès ma première rencontre avec Neal et Austin, je me suis immédiatement senti à l’aise et j’ai fini par les solliciter. Généralement, j’ai tellement d’idées que j’ai du mal à choisir ce que je devrais utiliser ou non. Ils m’ont bien aidé sur cet aspect, et ont également apporté plein d’idées personnelles.

Quelle est votre chanson préférée de l’album?
DEZ : ‘My Nightsky’, j’adore ce morceau ! Il y a un bonne énergie, un refrain simple mais mémorable et énormément de gros riffs groovy.
MIKE : ‘Testimony Of Truth’ est définitivement ma préférée de l’album. C’est probablement une sur lesquelles j’ai passé le plus de temps, et Dez a vraiment assuré pour la voix.

Pour l’enregistrement des voix, as-tu utilisé la même méthode de la première prise que sur l’album précédent?
DEZ : C’est une méthode qui me tient vraiment à coeur. Saisir l’instant présent, l’émotion des premières prises. J’ai en effet utilisé cette technique sur ‘Trust No One’ pour donner l’énergie à la voix et la rendre réaliste !  [Claire Genoud]

 

www.devildriver.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.