deftones_promo
Il a tout de même fallu attendre quatre ans après leur sortie de ‘Koi No Yokan’ pour queDeftones ne présente un nouvel album. Contre toute attente, ‘Gore’ part vers un style plus électro et aventureux. Entretien avec le maître des platines, Frank Delgado.

Vos pochettes d’albums sont toujours très aérienne et esthétiques, qui est à l’opposé des groupes de metal actuels : comment et pourquoi les choisissez-vous ?
Elles sont toutes un peu rock’n’roll quand-même, même si on aime les animaux. C’est souvent Chino qui a une idée bien fixe de l’ambiance générale de l’album et des visuels. Je trouve que ça claque toujours! Il y a une excellente dynamique dans celles-ci. Il faut néanmoins qu’elles entrent en corrélation avec l’album, même si on a pas de chanson sur un vol d’oiseaux! (rires)

Vous avez envisagé l’album sous forme de concept, ou est-ce une succession de titres ?
Ça n’est pas vraiment un album concept. On s’est tout de même focalisé sur l’obtention d’un tout, et comment nous interagissions entre nous musicalement. Il en résulte un album différent de ce que nous avons fait précédemment, car nous avons également pris un peu plus notre temps, sans avoir à faire des concerts en plein milieu d’une session studio.

Comment travaillez-vous avec les pianos et les samples ?
C’est différent à chaque fois. J’ai commencé avec Deftones en ne faisant que du live, puis j’ai envisagé les enregistrements studios et les compositions au sein du groupe. Nous avons commencé à écrire ensemble, et nous y voilà! On essaie toujours, comme je te l’ai dit auparavant, de travailler tous ensemble dans la même direction. Cela donne un contenu plus organique pour nos oreilles et celles du public. On a des racines très metal, mais on ne suit pas de ligne digne du metal. Ensuite, on aime trouver un bon producteur, quelqu’un avec qui l’on se sent en confiance. C’est ainsi que l’on travaille à la création d’un album.

On sent effectivement le côté très organique, et Deftones n’a pas son pareil pour être unique en matière de son! Je trouve que vous faites très musique de film.
On a tous des personnalités très différentes, mais quand on est ensemble, nous sommes une espèce de tout. On apporte évidemment chacun nos histoires personnelles et nos ressentis, nos sensibilités, mais on se nourrit aussi les uns de autres, enfin, toutes ces conneries qui j’imagine sont les fondations du terme ‘camaraderie’ ! (rires)

Vous êtes un des rares groupes de metal/rock qui a percé dans le mainstream sans pour autant être pop ou cliché. Est-ce que ça a changé votre façon de composer?
Non… et oui. Les labels, les directeurs, ils sont tous derrière toi à écouter tes titres et demander de changer ceci ou cela… Nous avons eu la chance de pouvoir faire ce que l’on veut, car les gens qui nous entourent nous font confiance. Je ne dirais pas que nous écrivons d’une manière différente, mais nous envisageons les choses différemment.

https://www.youtube.com/watch?v=gJ7STI2SJ4E

www.deftones.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.