CD_Defeater

©Defeater

La succession de Letters Home est arrivée. Un disque quelque peu composé est écrit dans la douleur. En effet, Derek Archambault (chant, guitare) sort d’un long combat contre une souffrance chronique qui, grâce à son récent remplacement de la hanche, ne devrait être que cendres du passé (l’opération très onéreuse a pu avoir lieu grâce à tous ceux qui ont soutenu sa récolte de fond via la campagne de soutien PledgeMusic).

Une très bonne nouvelle livrée avec Abandoned, un remarquable retour ! Le groupe poursuit le périple et la narration de l’histoire d’une famille américaine après la deuxième guerre mondiale. Une famille qui souffre des démons qui les habitent : drogue, violence etc… Pour cette suite, c’est la foi qui se mêle au récit. Les doutes sur l’existence d’un dieu sont efficacement relatés en  deux minutes ’ Spared In Hell’. Une touche de romantisme sur ‘Borrowed & Blue’, le doux pêché de cet album.

Ce que j’ai le plus affectionné au travers ce livre musical c’est, la continuité parfaitement réglée et l’intensité des compostions, qui racontent avec excellences cette histoire remarquablement perpétuée au fil de leurs albums. La voix, les guitares et les rythmes n’offres que peu de changements mais dans le cas d’un groupe comme Defeater, c’est loin d’être un défaut. On retrouve exactement la qualité la où le faut et c’est une somptueuse danse entre mélancolie et rage qui referme ce nouveau chapitre ‘ Vice & Regret’.

Un nouveau tome qui ne laisse rien au hasard et qui exhale le travail bien fait. Les adeptes du groupe ne sont clairement pas abandonnés. Un album sur lequel on ne tournera pas la page si facilement!

https://www.youtube.com/watch?v=kM6S73caPPM&feature=youtu.be

Fiche CD
Abandoned
Epitaph Records
www.defeater.me