front

©Cult Of Luna & Julie Christmas

Trois années que Cult Of Luna ne nous avait pas gratifié d’un véritable album studio, malgré une courte apparition sur un split album où le combo revisitait un titre d’Amebix. Et sur ce coup le groupe n’est pas revenu aux affaires tout seul puisqu’il s’est adjoint les services de Julie Chrismas (ex Made Out Of Babies, ex Battle Of Mice).  Cinq titres qui font tout de même prêt de 40 minutes de musique autant dire que sur ce coup les musiciens ont pris le temps de poser leur musique, comme à leur habitude.


Pour ce qui est du côté composition musicale, du côté Cult Of Luna devrais-je dire, la recette habituelle est exploitée sans grandes modifications. Des plans étirés supplantés par une voix dantesque, des nappes de claviers, des guitares dévastatrices… bref du Cult Of Luna comme on le plébiscite souvent.

Maintenant ce qui est intéressant c’est l’approche vocale de Julie sur les divers morceaux. On remarquera que les chants sont d’une belle complémentarité sur le premier morceau de l’album, une alliance douceur et violence qui fait mouche. Ce qui contraste beaucoup par rapport au deuxième morceau. La première partie du titre, enfin celle avant que la demoiselle ne devienne hystérique, est magique, mais personnellement dès que celle-ci commence à monter dans les tours je ne trouve plus l’utilité de l’exercice. C’est dommage car, le contraste apporté lors du premier morceau est plutôt une bonne idée.

Par contre, rien à dire sur les vocaux masculins c’est du grand, du très grand COL. Le 3ème titre est d’une subtile violence, ces ambiances, cette voix cristalline sur ces guitares acérées, ouais…, ouais …, c’est ça … ça a tendance à sublimer la musique du groupe. La pièce la plus longue est vraiment magnifique, des plans lourds et majestueux qui défouraillent, de par le calme instrumental et d’autre part par la violence vocale qu’y met le chanteur.

Bref Cult Of Luna nous promet là un très bon album, dommage que celui-ci ne soit pas créé pour être reproduit en live. Le choix de Julie Chrismas est plutôt pertinent, les contrastes vocaux sont vraiment pas mal du tout, quant aux parties instrumentales, on saluera une fois de plus toute l’étendue du savoir-faire de Cult Of Luna.