Tout en finesse et en volupté ! Si ça ne résume pas idéalement le thrash que nous servent ces allumés, c’est exactement le contraire que l’on éprouve avec une jouissance envahissante. Je me disais encore l’autre jour, que vivre sans blast ni growl ne correspond pas à une définition réaliste de l’harmonie. L’essence de la puissance, celle qui ébranle les entrailles jusqu’à l’éclatement, celle qui nous manque entre deux concerts, celle-là même qui nous fait lever chaque matin est concentrée dans cet album, avec un message somme toute assez clair. Dix titres sans prétention, sans grimace, sans niaiserie et sans poudre aux yeux. Un mélange subtile et intelligent d’ambiances mélodiques et thrash, une pure merveille. Avec la talentueuse Britta Görtz au chant et Dennis Weber à la batterie, le résultat donne un goût nostalgique du puissant thrash des années 1980. Il est toujours agréable de se rendre compte que cette fureur hurlée est le fait d’une femme. Je sais bien que nombre de métalleux estiment que les gonzesses ne sont pas à la hauteur. Ce jugement semble soit hypocrite (ils les écoutent en cachette) soit infondé, dans la température globale des styles où le growl est roi. Angela Gossow, Candace Kucsulain, Rachel Aspe ou encore Doro Pesch (ok elle n’évolue pas dans les mêmes sphères, mais c’est Doro quand même !) maîtrisent largement le rôle de front…women, que des wagons de mecs sans talent et aux idées rétrogrades. Le fait d’être pourvu de testicules ne gage pas ‘d’en avoir une paire’. Bref, voilà une bande de joyeux cinglés ayant pour seul but de se faire péter l’anévrisme à chaque putain de prestation. Le plaisir, l’expression avant tout. ‘Si ça ne vous plaît pas, vous n’êtes pas obligés d’écouter’ comme dirait Paul Landers de Rammstein. Cela dit, vous manquerez une occasion de découvrir un groupe exceptionnel. Ce sont les dignes héritiers de Kreator et autre Sodom.

www.cripper.de

Note : 5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.