Urgence Disk Records

Le groupe Genevois de prog metal  Cosmic Rain sort son nouvel album Heliopolis en mai 2020 et ce n’est pas la moindre des sorties pour la scène locale !

L’album commence avec ˈApproaching Heliopolisˈ, une intro d’un peu plus d’une minute de guitare mélancolique. On entre ensuite vraiment dans le cœur d’Heliopolis avec ˈHyperboreanˈ et là, la distorsion est au rendez-vous, avec des riffs progs à la Opeth et une voix profonde qui nous emmène dans une ambiance bien particulière où les changements d’atmosphères sont extrêmement bien maitrisés. La musique est dense et je relève avec plaisir que tous les instruments se démarquent bien. ˈHyperboreanˈ prend un nouveau souffle de vie vers les deux-tiers pour laisser le synthé s’exprimer par-dessus une lourde rythmique, qui nous fait inévitablement secouer la tête en rythme. On entame ˈTired Sunˈ, que l’on prendrait pour une ballade compte tenu de son intro, mais qui part de façon surprenante en gros rock et à nouveau en ballade. La douceur semble de mise pour cette chanson portée par un refrain glorieux. Notons au passage le très beau travail du batteur qui nous livre un groove et une précision remarquable ! ˈEpiphanyˈ retourne dans une atmosphère plus metal psychédélique et on se sent de retour au temps de Blackwater Park d’Opeth. La composition est soigneuse, les détails nombreux et les riffs lourds ! ˈThe Happiest Manˈ conclut l’album en mêlant la douceur, la psychédélie, les riffs progressifs et la lourdeur rythmique que l’on a su apprécier sur tout l’album pour un final en beauté !

Bref, Heliopolis est pour moi un des meilleurs albums de prog metal de cette année 2020 et n’a clairement pas à rougir face à la concurrence internationale !

cosmicrain.net

Note : 4,5/5

Franck Lubicz

A propos de l'auteur

Articles similaires