Ce qu’il y a de bien avec le quatrième album de ce groupe (et avec les autres aussi), c’est qu’on ne peut pas le ranger dans une case pour faire plaisir aux auditeurs ou aux organisateurs de concerts. Coilguns fait du mathcore, du post hardcore, du machin noise, du truc chose je ne sais pas quoi… Le point commun est que quel que soit le « genre » qu’il touche, il le fait bien et sait taper là où ça fait mal !

Comme toujours la partie rythmique est endiablée et les riffs accrocheurs à souhait, le tout étant délicieusement saupoudré d’une voix hurlée ou chantée. On peut aussi parler des parties lourdes, lentes, sauvages, planantes, calmes… Qu’est-ce que vous voulez, Coilguns touche à tout et le fait bien ! De plus, le côté DIY/punk est accentué par le fait que le groupe a passé environ un mois pour finaliser le tout. Et c’est vraiment très bon, comme toujours.

coilguns.ch

Note : 4.5/5

Auteur: Domenico Troilo