Être mère et artiste n’est en soit pas une sinécure : être la femme d’un des plus célèbres bassistes du monde et voir son fils de 12 ans tourner avec Korn est une expérience des plus déroutantes! Rencontre avec Chloé Trujillo, héroïne des temps modernes.


Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu résumer les domaines que tu touches en tant qu’artiste ?
Je suis artiste peintre, je compose et écris de la musique et suis aussi styliste pour une ligne d’accessoires haut de gamme.

Dans la famille, Robert est évidemment bien connu de tous grâce à Metallica, et récemment Tye est parti en tournée avec Korn. A quel point l’avez poussé dans l’apprentissage de la musique ?
On n’a rien poussé du tout! Tye est entièrement autodidacte. Il a commencé à jouer de la batterie à deux ans, puis, il est passé à la basse. Au lieu d’avoir une peluche, il avait une guitare en plastique qu’il trimbalait partout!

Tu as habité dans plusieurs continents différents… Vois-tu ton Europe natale d’une manière différente aujourd’hui ?
On ne se rend pas compte de la beauté et de la richesse culturelle de l’Europe autant que lorsque l’on la voit avec du recul. Ayant grandi à Paris, j’ai toujours su que c’était une ville magnifique, pleine de culture, d’histoire, d’art, et étant artiste, j’en ai pleinement profité, mais maintenant que je vis loin, lorsque je visite l’Europe je la vois d’un nouvel œil. J’adore visiter les cathédrales, les musées, me balader dans les rues, admirer les portails, les bas reliefs sur les murs, les balcons…

Etre une femme dans le milieu de la musique, spécialement rock, peut impliquer de se retrouver confronté à de nombreux challenges.
Pas seulement dans le monde de la musique, mais aussi avec les fabricants. Souvent les mecs te prennent de haut, puisque tu es une femme. Je ne suis pas le genre à m’imposer avec force non-plus…Je présente mes idées avec douceur! (rires)
Je suis dans le milieu du rock depuis si longtemps, en tant que fan, qu’amie avec de nombreux musiciens, en tant qu’artiste aussi, je n’ai pas trop ce souci avec ce monde-là! Dans le metal, nous sommes quand-même une grande famille! Non? Presque….

J’imagine que vous êtes constamment dans un environnement très stimulant ?
Oh oui ! Ça joue de tous les côtés, ça peint, ça crée! Si tu venais a la maison, tu entendrais Tye dans sa chambre jouer de la basse ou écrire des nouveaux riffs sur sa guitare, Robert dans le salon avec son ampli et sa basse a répéter, Lullah dans sa chambre en train de peindre, et moi de mon côté en train de bosser sur de nouvelles idées. En tant que famille, on s’inspire vraiment tous les uns les autres.

www.chloetrujillo.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.