Projet faisant suite à la scission d’Eluveitie, Cellar Darling se promène entre Nightwish et, dans certains arrangements et puissance de chant lyrique, Epica mais sans aucune consonance folk metal. La voix est trop peu poussée dans ses limites, ce qui confère à l’ensemble un manque de passion et de prise de risque. Bien trop propret, bien trop helvétique, le préjugé ‘Alles in Ordnung’ se confirme. Quatorze titres avec une telle originalité dans les compos alors que le public les attendait au tournant. Un album bien ficelé, avec paillettes, licornes et petites fleurs partout. Pour les fi-filles, les ados en recherche d’amour doux et pour les fans d’Eluveitie. Tu peux aussi l’écouter pour te moquer, bien que ce sera objectivement compliqué de baver sur un groupe aussi virtuose.

www.cellardarling.com



Note : 4/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.