C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Cette expression pourrait à elle seule résumer ce quatre titres du célèbre groupe à l’imagerie plus qu’en adéquation avec son patronyme. D’un autre côté, pourquoi le résumer? Quand on a affaire à une bouse on le crie et on exulte notre frustration, alors quand on est en présence d’une telle merveille, et je n’ai pas l’intention de peser mes mots, on en profite. En fait, je ne pense pas que c’est lui rendre service de parler en des termes techniques de la profondeur de la poésie utilisée, de la magnificence de ses arrangements, de l’excellence de ses harmonies et de la qualité exemplaire de ses blasts comme de sa maîtrise de jeu. Non, je ne parlerai pas ici dans un but d’étendre un savoir surfait et inutile en prose ou en rimes d’un album qui atteint des cimes et explore des abysses aussi parfaites et orgasmiques que l’opposition que provoque sa petitesse. Du death metal, on en connaît. Toi, moi et les autres, on en a écouté, éprouvé, refusé, adoré et même adulé, mais là, on est sur un niveau de podium assez peu fréquenté par ses pairs. Nul besoin d’encenser le plaisir à l’état pur d’une transe jouissant de peu de concurrence…hélas. J’aimerai que le visage du death soit similaire à cet EP. On pourrait alors se laisser glisser dans un confort persistant et constant de maestria qu’aucun autre style ne détrônerait, mais que chacun chercherait à égaler. Un monde où cette musique subtile et autosuffisante troublerait les foules, apaiserait les hordes d’ignorants comme celles des affranchis les rassemblant autour d’un gigantesque bûcher ériger au culte du death metal…Bref, si t’as pas encore compris que c’est un bijou brut, ben t’es aussi stupide que t’es con, mon gars !…Ouais, ben, l’écoute de ‘Despicable’ est finie, alors voilà, ça m’énerve ! Attend…bouge pas…ah, ça y est je l’ai remis…du coup ça va mieux. [CBB]

Note 5/5

www.facebook.com/OfficialCarcass

A propos de l'auteur

Articles similaires