Après avoir sorti ‘Gravity’ en juin dernier, Bullet For My Valentine traversent à présent l’Europe pour défendre ce sixième opus sur scène. Et les Gallois ne voyagent pas seuls ! C’est donc une belle brochette de musiciens que le public du Samsung Hall de Zurich a pu découvrir en cette veille d’Halloween.


Clair, net et précis

Lorsque SHVPES montent sur scène, ils savent qu’ils doivent tout donner dès la première seconde car ils n’ont qu’une petite vingtaine de minutes pour montrer ce qu’ils ont dans le ventre. Les Anglais envoient de bons riffs accompagnés de scream, de clean et une touche de semi-rap. On assiste donc à un set avec beaucoup de relief avec des musiciens visiblement ravis d’être là et qui n’hésitent pas à le faire savoir. Pour convaincre, ils ont fait le choix de jouer des morceaux qui montrent plusieurs facettes de leur musique et au vu du public qui ne cesse d’entrer dans la salle c’est pari réussi !

Nothing More, ou la pile électrique de la soirée

Les lumières s’éteignent et, à peine de temps de cligner des yeux que Nothing More sont là, leur chanteur, Jonny Hawkins assourdissant tout le monde derrière son tambour. L’effet baffe passé, on essaie de se préparer à ce qui va arriver. Leur musique part dans tous les sens, une minute c’est heavy, la minute suivante c’est metalcore, tout à coup ça redescend sur quelque chose de plus calme. L’ensemble est simplement déjanté. Hawkins se jette parterre, il semble presque habité par une quelconque force surhumaine et, lorsqu’on pense avoir tout vu, le voilà debout sur son tambour qui s’est tout à coup surélevé pour créer une tour qui a l’air tout sauf stable. On en est fatigué rien qu’à les regarder, mais qu’est-ce que c’était bon !

Of Mice & Men presque tête d’affiche

Les premiers rangs sont bondés lorsqu’Of Mice & Men entame ‘I Defy’. La voix d’Aaron Pauley est au top tant sur les parties claires que sur les parties criées et les fans lui servent de chœur sur tous les titres, chantant parfois tout aussi fort que les enceintes. Au vu de l’enthousiasme ambiant, le groupe n’a rien à prouver et n’a qu’une chose à faire : maintenir la joie qui émane de la salle. On en ressort avec le sourire, comme rajeunis de 10 ans, prêts à accueillir Bullet For My Valentine.

Retour en adolescence

S’il y a un groupe qui avait tout à prouver ce soir-là, c’est Bullet For My Valentine. Avec leur dernier album, ‘Gravity’, ils ont définitivement divisé les fans. Incroyable pour certains, hors-sujet pour d’autres, il n’a pas fait l’unanimité. Mais on leur a laissé le bénéfice du doute jusqu’à la tournée. Les Gallois n’avaient qu’une heure trente pour reconquérir le public suisse. Soit ça passait, soit ça cassait.

Le set démarre avec ‘Leap of Faith’ et ‘Over It’. Le groupe assume ses nouveaux morceaux et il faut avouer que ça fonctionne plutôt bien. Ils enchaînent avec ‘Your Betrayal’ et ‘4 Words (To Choke Upon)’ pour être sûrs d’embarquer tout le monde, et c’est chose faite. Trois autres titres issus de ‘Gravity’ sont au programme : ‘Letting You Go’ qui, même si pas vraiment heavy, est plutôt sympa à chanter, ‘Piece Of Me’ qui finalement ne rend pas si mal en live et qui reste dans la thématique favorite du groupe et leur dernier single ‘Not Dead Yet’, seule erreur de la soirée car il casse un peu de rythme du set. Le reste du set est un mélange plus ou moins équilibré de leurs albums, sauf ‘Temper Temper’ qui est définitivement passé à la trappe.

Mais outre le set qui en aura ramené plus d’un(e) à ses 15 ans, ce qui fait plaisir c’est premièrement que Matt peut enfin chanter correctement et deuxièmement, ils ont tous l’air d’être contents d’être là. On les a eu vus un peu blasés, juste là pour faire le job, mais pas cette fois. Leur nouvelle recrue, Jason Bowld, a gardé le sourire jusqu’aux oreilles du début à la fin, Padge a joué avec les premiers rangs, Jamie a fait le show et Matt était étonnamment communicatif.

Bullet For My Valentine a sur reconquérir le cœur de ses fans, et ça fait le plus grand bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.