cd_bryan.ferry

A la lecture de la liste des musiciens invités à rejoindre le maître dandy, on en salivait d’avance. On imaginait l’ex-Roxy Music au volant d’une limousine rutilante, dévorant le bitume de lande anglaise, avec ses potes sur la banquette arrière en train de s’offrir une fiesta sonore exubérante. Las, Maceo Parker, Flea, Mark Knopfler, Johnny Marr et autres Marcus Miller se retrouvent bloqués sur une autoroute bondée, dans un trop cossu bus à deux étages, avec, comme chauffeur, un producteur qui ne sait pas ce qu’il va faire de ses passagers. Et que dire du paysage à regarder par la fenêtre? C’est sympa, mais on le connaît déjà par cœur. Aucune prise de risque, pas un souffle de folie, tout juste ‘Avonmore’ prend-il la peine d’essayer de booster le tempo, mais bon, quand le trafic est surchargé, autant ne pas vouloir faire rugir le moteur, ça vous bouffe du jus pour rien ! Et quand Mister Ferry veut changer de moyen de transport, il ne sait plus appeler un chat un chat. En grimpant dans son ‘Midnight Train’, on a furieusement l’impression de monter à bord du paquebot de la Croisière s’amuse avec sa rythmique disco 80’s mielleuse, vraiment bien loin d’une vraie bête mécanique nocturne. Tout est confus, la voix peine à jouer les maîtres de cérémonie et même les mélodies sont délavées. Que dire de la reprise du sautillant ‘Johnny and Mary’, qui carbure ici au Diesel poussif et rejette par le pot une fumée noire peu engageante. Ne reste, pour égayer cette longue virée qu’à finir par un mauvais jeu de mots pour dire que le grand Bryan aurait mieux fait d’appeler son disque ‘I want more’…

FICHE CD
‘Avonmore’
Twicky Records

www.bryanferry.com

 

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.