2012 devait être la fin du monde ? Et bien ce n’était que le début pour Desert Mountain Tribe

Après plusieurs années de dur labeur, le groupe sort son premier album en 2016, ‘Either That Or The Moon‘, duquel ressort des atmosphères vocales aériennes, des sons de guitare psychédéliques, le tout sur des influences rock des années 80 et 90. Bref, le trio londonien met le feu comme un orchestre et lorsque l’on écoute la précision de leur travail artistique, on comprend pourquoi quatre années leur ont été nécessaires pour faire naître le fruit de leur inspiration.

Le trio londonien de rock indé Desert Mountain Tribe sort son deuxième album ‘Om Parvat Mystery’ enregistré sur les Îles Féroé. Formé en 2012, le groupe a sorti son premier album ‘Either That Or The Moon‘ en 2016 et a passé une grande partie de 2017 sur les routes. Le groupe a agrandi son cercle d influences pour ces nouvelles chansons, la référence à la montagne sacrée des hindous n est pas un hasard puisqu ils invitent la chanteuse britannique de descendance indienne Najma Akhtar sur les deux derniers morceaux. Co-produit par le groupe avec James Aparicio (Spiritualized, Mogwai, Depeche Mode, Nick Cave), l album est porté par le single psyché Wide Eyes avec sa guitare fuzz, sa section rythmique imperturbable, sa voix emplie de reverb et ses mélodies planantes.

Après divers EP et albums, une grosse tournée en 2017 et un nouvel album sorti le 1er juin 2018, le groupe sera présent à PTR pour faire décoller la scène du sol et enivrer nos doux neurones de leurs sonorités chimériques le 18 octobre.

Pour plus d’infos visitez le site remis à neuf de PTR :  http://ptrnet.ch

Ecoutez ‘Live At St Pancras Church Old Church’ :
https://open.spotify.com/album/1p5dDsZOHVMxfIOiKwnFG4

Ecoutez le nouvel album ‘Om Parvat Mystery’ :
https://open.spotify.com/album/4YYsiAchq3IKO7dHO8htWw