Entre blues et rock stoner, avec une vibe résolument 70s, Black Widow’s Project envoie la sauce d’entrée de jeu avec un “White Widow” survolté. Dès le second titre, le rythme mid-tempo typique du stoner reprend ses droits, sur fond de discours anxiogènes piqués à l’actualité. BWP entend bien nous tirer de notre torpeur quotidienne, d’où sa hargne et l’attrape-rêve qui illustre ‘’Daydream Emergency’’ : debout les zombies ! Avec cet opus, c’est peut-être avant tout leurs propres cauchemars qu’ils ont exorcisés, étant donné les nombreux changements de line-up déjà connus. Grâce à cette nouvelle formule, BWP a bien l’intention de mettre un coup de pied dans la fourmilière à renfort de riffs bien gras. L’intention est bonne, l’énergie salvatrice. À suivre, donc. [Chiara Meynet]

blackwidowsproject.ch

Note : 3.5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.